KURDISTAN. Trois filles se suicident après avoir subi le chantage d’une organisation criminelle

0
704
IRAK / KURDISTAN DU SUD – Dans la ville kurde d’Erbil /Hewler, une organisation criminelle du nom « Govand » fait chanter des femmes et des hommes accusés de vivre dans le péché. Tout cela, au nom de la morale… Jusqu’à présent, au moins trois femmes victimes de Govand se seraient suicidées. 
 
L’information a été donnée sur Twitter par l’activiste kurde allias Aram qui déclare qu’au moins trois jeunes femmes se sont suicidées jusqu’à présent suite aux menaces et chantages émis par les membres de cette organisation criminelle.
 
Leurs méthodes consistent à faire chanter, à prendre ou à voler des photos nues/critiques de garçons/filles et à les forcer à avouer devant la caméra qu’ils se sont trompés, sinon les images sont rendues publiques écrit Aram.
 
Aram a publié de nombreuses photos (floutées) des victimes de Govand. Sur une des photos, on peut voir une jeune femme forcée d’embrasser les pieds de quelqu’un pour le pardon.
 
 
Aram déplore que le groupe criminel GOVAND publie les images des victimes sur Telegram où il y a d’autres groupes de même genre.
 
Le porte-parole de la police d’Erbil aurait déclaré que tant qu’il n’y a pas de plainte, ils ne peuvent rien faire. « Donc faire chanter, partager des photos nues et PRIVÉES d’une personne contre son gré n’est pas une raison d’agir », dit Aram qui ne cache pas sa colère vis-à-vis de la passivité des autorités kurdes d’Hewler.
 
Un autre activiste kurde sur Twitter, Diween Hawezy déclare que les victimes de Govand n’osent pas porter plainte, pour ne pas se retrouver au tribunal. Car, « cela signifie que leur famille devra être impliquée. C’est très peu attrayant pour les victimes d’emprunter cette voie, surtout s’il s’agit de victimes mineures. Surtout en raison des répercussions culturellement accentuées. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici