TURQUIE. Le meurtre de 7 membres d’une famille kurde planifié sur un groupe WhatsApp

0
469
KONYA – Le 30 juillet, Mehmet Altun a abattu sept membres de la famille Dedeoğulları dans leur maison à Konya / Meram. L’assassinat de la famille kurde avait été planifié par le tueur et ses proches sur un groupe WhatsApp. (Par ailleurs, sur les publications du tueur sur les réseaux sociaux, on voit son admiration pour Erdogan et sa haine anti-HDP qu’il qualifie de « terroriste ».)
 
Un partage anti-HDP et pro Erdogan du tueur Mehmet Altun
 
Mehmet Altun, ses parents, son épouse et sa sœur ont été arrêtés pour le meurtre raciste qu’ils ont planifié après la précédente tentative de lynchage de la famille kurde en mai dernier. Les assassins avaient créé un groupe WhatsApp dédié au meurtre de la famille kurde.
 
Le massacre d’une famille kurde vendredi dernier à Konya était planifié dans un groupe WhatsApp, selon l’avocat Abdurrahman Karabulut. L’avocat de la famille avait déjà déclaré peu après le septuple meurtre qu’il s’agissait d’une attaque planifiée et organisée. Aujourd’hui, Karabulut a annoncé sur Twitter que le tueur n’était pas seul et qu’on a découvert que ses proches avaient formé un groupe WhatsApp après la précédente tentative de lynchage en mai et avaient planifié le massacre de manière organisée.
 
L’auteur principal, Mehmet Altun, 33 ans, avait abattu sept membres de la famille Dedeoğulları dans leur maison du district de Meram le 30 juillet. Il a ensuite versé de l’essence dans cinq pièces et mis le feu à la maison. L’homme a rangé le bidon d’essence dans sa voiture de location. Les Dedeoğulları, dont quatre femmes et trois hommes, ont été tués par vingt balles.
 
En lien avec le meurtre, des mandats d’arrêt pour meurtre prémédité ont été émis mardi contre dix des quatorze personnes arrêtées. Parmi les personnes arrêtées figurent les parents, la femme et la sœur de Mehmet Altun. La sœur d’Altun, Ayşe Keleş, avait été brièvement détenue après l’attaque du 12 mai.
 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici