La Suède va juger un Iranien pour son rôle dans l’exécution de milliers de prisonniers politiques

0
499
SUEDE – Après avoir été interpellé il y a deux ans, Hamid Nouri, un Iranien de 60 ans, a été inculpé mardi, soupçonné d’avoir joué un rôle de premier plan dans les exécutions de milliers de prisonniers politiques en Iran en 1988. L’enquête sur l’implication de Nouri dans ce qui s’est passé à l’été 1988 en Iran a pris beaucoup de temps.
 
Hamid Nouri est venu en Suède pour rendre visite à des connaissances. Il est maintenant accusé d’une grave violation du droit international et de plusieurs meurtres et sera le premier à être jugé par un tribunal pour les exécutions de masse en Iran en 1988.
 
« C’est l’un des crimes les plus graves qui existent, tant au niveau international que dans le droit suédois », a déclaré la procureure de chambre Kristina Lindhoff Carleson. 

L’homme de 60 ans est soupçonné d’avoir été un avocat lié à la prison de Gohardasht à Karaj en Iran, où les prisonniers étaient assis avant d’être exécutés. Là-bas, l’homme a dû être impliqué en choisissant quels prisonniers seraient traduits devant une commission de type judiciaire, que de nombreux Iraniens appelaient la « commission de la mort ».

Au cours du procès, plus de 70 personnes seront entendues

« Il s’agit en partie de témoins qui ont été en prison, qui est la scène de crime elle-même. Ensuite, il y a les plaignants qui ont des proches qui se sont rendus sur les lieux », dit Kristina Lindhoff Carleson.

Le procès commencera dans deux semaines, et devrait durer jusqu’en avril de l’année prochaine. Hamid Nouri est accusé d’une grave violation du droit international, également connue sous le nom de crime de guerre, et de plusieurs meurtres.

Hamid Nouri a nié avoir impliqué dans les exécutions de milliers de prisonniers politiques et a affirmé après son arrestation en novembre 2019 qu’on avait arrêté la mauvaise personne. Son avocat Thomas Söderqvist trouve regrettable que son client soit en détention depuis plus d’un an et demi.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici