La région kurde d’Hawraman inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

0
399
KURDISTAN – L’UNESCO a inscrit la région kurde d’Hawraman ou Avroman qui se trouve à cheval entre le Kurdistan d’ « Irak » et le Kurdistan d’ « Iran » sur sa liste du patrimoine mondial. (Espérons que cette inscription empêchera le régime iranien de détruire cette région kurde.)
 
Le site Web de l’UNESCO a écrit en termes élogieux que « le paysage reculé et montagneux de Hawraman/Uramanat témoigne de la culture traditionnelle du peuple Hawrami, une tribu agropastorale kurde qui habite la région depuis environ 3000 avant notre ère. »
 
Hawraman est une région frontalière montagneuse, connue pour ses paysages à couper le souffle. Les habitants parlent également leur propre dialecte kurde, connu sous le nom de Hawrami, qui est différent des autres principaux dialectes kurdes tels que le sorani et le kurmanji.
 
Hawraman, au cœur des monts Zagros dans les provinces du Kurdistan et de Kermanshah le long de la frontière occidentale de l’Iran, comprend deux composantes : la vallée du centre-est (Zhaverud et Takht, dans la province du Kurdistan) ; et la vallée occidentale (Lahun, dans la province de Kermanshah).
 
L’UNESCO a déclaré que le mode unique d’habitation humaine dans ces deux vallées s’est adapté au cours de milliers d’années à l’environnement montagneux accidenté.
 
«La planification et l’architecture à plusieurs niveaux des pentes abruptes, le jardinage sur des terrasses en pierre sèche, l’élevage du bétail et la migration verticale saisonnière font partie des caractéristiques distinctives de la culture et de la vie locales du peuple semi-nomade Hawrami qui habite dans les basses terres et les hautes terres à différentes saisons de l’année», déclare le communiqué de l’UNESCO.
 
L’organisation des Nations Unies a également déclaré que la région est « caractérisée par une biodiversité et un endémisme exceptionnels, comme en témoignent des outils en pierre, des grottes et des abris sous roche, des monticules, des vestiges de sites d’installation permanents et temporaires, et des ateliers, des cimetières, des routes, des villages, des châteaux, etc.
(…)
Les 12 villages inclus dans le bien illustrent l’évolution des réponses du peuple Hawrami à la rareté des terres productives dans leur environnement montagneux au cours des millénaires. »
 
Fin 2019, l’UNESCO a intronisé les villes de Sanandaj (Sînê), également au Kurdistan iranien (Rojhilat), et la région autonome du Kurdistan irakien (Bashur) de Sulaimani dans sa liste de « villes créatives ».
 
Environ quatre mois plus tôt, il a inscrit l’ancienne ville de Babylone dans ce qui est aujourd’hui l’Irak moderne sur la liste du patrimoine mondial. (Kurdistan24)
 
Qu’est-ce que la Liste du patrimoine mondial ?
 
« L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. Cela fait l’objet d’un traité international intitulé Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, adopté par l’UNESCO en 1972. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici