TURQUIE. Un fasciste turc menace de tuer les Kurdes en se rendant au local d’HDP à Elazığ

0
588

TURQUIE / BAKUR – Les menaces et les attaques armées visant le parti HDP et les Kurdes se sont intensifiés depuis le meurtre de la militante kurde Deniz Poyraz le mois dernier à Izmir par un fasciste turc de retour en Syrie où il était enrôlé dans des organisations jihadistes pro-Turquie. Les déclarations haineuses de régime turc visant le HDP ne fait qu’encourager les islamo-nationalistes turcs à s’en prendre aux Kurdes et leur parti politique.

Un fasciste turc s’est présenté hier à la permanence provinciale du HDP à Elazığ et a menacé les membres du conseil d’administration présents. Selon Ahmet Cirit, président de l’association provinciale, l’homme, dont le nom est inconnu et âgé d’une trentaine d’années, a déclaré : « Je massacrerai ceux qui sont venus d’Asie centrale, les Kurdes. Je suis Zaza (!) et je sais ce que vous avez fait. » (Pour info, ce sont les Turcs qui sont venus d’Asie centrale à cause de la famine autour du Xe siècle et se sont installés au Kurdistan et en Asie mineure où des Grecs, Kurdes, Arméniens et d’autres peuples vivaient en bon voisinage. Quand au « Zazas », il s’agit des Kurdes parlant le dialecte zazakî appelé aussi kurmancikî ou dimilî..)

L’homme a été expulsé des lieux et des membres du HDP ont appelé la police. « La police est venue et a pris note. A part ça, rien n’a été fait. Nous avons déposé une plainte. Avant cela, nous avions fait en sorte qu’il ne puisse faire aucun mal. Récemment, les attaques contre notre parti se sont intensifiées et nous allons prendre mesures de protection », a déclaré Ahmet Cirit.

Jeudi, l’appartement d’un Kurde alévi, membre du HDP, à Istanbul a été marqué d’une croix rouge, et la veille une attaque armée a eu lieu contre le siège du HDP à Marmaris. Comme personne n’était sur les lieux à ce moment-là, il n’y a eu que des dommages matériels.

Un des cadres du HDP, Saruhan Oluç a accusé le gouvernement mercredi : « Je voudrais souligner une fois de plus que le discours de haine et les actions du gouvernement contre le HDP créent une atmosphère propice à de telles attaques. Tant que la coalition [AKP islamiste et son allié fasciste MHP] au pouvoir continue son agitation, elle sera politiquement responsable de toute nouvelle attaque. »

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici