ROJAVA. Rencontre russo-turque au sujet de la mise à l’arrêt de la station d’eau d’Alouk

0
537
SYRIE / ROJAVA – Alors que la Turquie a coupé l’eau potable de la région kurde d’Hasakah en mettant à l’arrêt la station d’eau d’Alouk depuis 17 jours, les forces russes se sont rendues dans les zones occupées par la Turquie afin de rencontrer des officiers turcs pour exploiter la station de nouveau. Actuellement, plus d’un million de personnes sont obligées de s’approvisionner en eau non potable – les exposant à des maladies hydriques mortelles.
 
Des militants de l’OSDH ont signalé dans la matinée l’entrée de voitures russes dans les zones kurdes occupées par la Turquie et ses gangs islamistes pour discuter de l’exploitation de la station d’eau d’Alouk. Quatre véhicules russes dans la matinée se sont dirigés vers le carrefour d’al-Asadiyah, deux d’entre eux étaient entrés sur le lieu de rendez-vous à Alouk.
 
Selon des sources de l’Observation syrienne des droits de l’homme (OSDH/SOHR), les parties turque et russe ont mené des négociations au cours des jours précédents pour ré-exploiter la station d’eau d’Alouk et l’eau est censée atteindre al-Hasakah et ses campagnes dans les prochains jours.
 
Il convient de noter que l’électricité a atteint la zone d’al-Derbasah après une panne d’électricité et une coupure d’eau pendant seize jours, car le réseau électrique d’Alouk passe par al-Derbasah. Pendant ce temps, la station d’eau d’Alouk qui alimente la ville d’al-Hasakah et certaines zones de sa campagne a été arrêtée pour le 17e jour consécutif depuis le 26 juin, tandis que la ville d’al-Hasakah et sa campagne souffrent d’une crise de l’eau et d’une hausse de la température. .
 
De plus, la ville et la campagne de Serê Kaniye / Ras al-Ain, qui sont contrôlées par des factions soutenues par la Turquie, souffrent d’une interruption de l’eau en raison de la perte d’équipements nécessaires pour extraire l’eau.
 
Des sources de l’OSDH ont rapporté que la raison de l’arrêt de la station d’Alouk était attribuée à certains problèmes techniques dans les réseaux électriques et à la panne de certains isolateurs, fusibles et connecteurs électriques en raison de la consommation croissante et aléatoire du réseau électrique dans la campagne d’al-Hasaka. dans les factions soutenues par la Turquie et ses mandataires.
 
Les habitants sécurisent leurs besoins en eau potable en achetant des réservoirs d’eau souvent contaminés, qui provoquent diarrhées, gastrites et empoisonnements, dans un contexte de hausse des températures.
 
Il convient de noter que la station d’Alouk est sous le contrôle des forces turques et de ses mandataires dans la campagne de Ras al-Ain dans la campagne d’al-Hasakah, tandis qu’elle pompe de l’eau potable à plus d’un million de personnes dans la ville d’al-Hasaka et sa campagne dans le retour pour recevoir de l’électricité de la station al-Swaydia située dans la zone détenue par les FDS, conformément à un accord précédent entre la Turquie et la Russie.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici