Le Parlement néerlandais reconnaît le génocide des Yazidis

0
526

PAYS – BAS – Hier, le parlement néerlandais a reconnu le génocide des Yazidis commis par l’État Islamique (EI) en 2014. En attendant, les survivants yézidis ont fui leurs terres et vivotent dans des camps de fortune dans la région autonome kurde d’Irak, ignorés par la communauté internationale…

L’ONG yêzidie, Free Yezidi Foundation a annoncé la nouvelle ainsi: « Aujourd’hui, ENFIN, le 6 juillet 2021, le Parlement néerlandais reconnaît le génocide des Yazidis. Nous et beaucoup d’autres avons poussé depuis 2014 pour cette reconnaissance, à travers des efforts publics et privés.

Chaque parlement qui reconnaît le Génocide yézidi dans le monde contribue à solidifier le dossier historique que nous Yazidis savons tous : Daesh a commis un génocide planifié et coordonné contre notre peuple.

Au cours des dernières années, nous avons vu une sympathie mal placée + frustrante avec ceux qui ont rejoint Daesh ou ont agi en tant que complices du pire des crimes. Aujourd’hui, le Parlement néerlandais a fait le bon pas pour reconnaître le génocide des Yazidis.

En présentant la motion le 1er juillet, Anne Kuik a déclaré que les membres Daech qui reviennent aux Pays-Bas ont des avocats. Les morts (qu’ils ont laissés derrière eux lors du génocide) n’en ont pas, vous n’entendrez donc pas leurs histoires. Une déclaration forte et sage de la part de Tweede Kamer. Les survivants avant les bourreaux !

Le député Michiel Van Nispen a des questions à poser au gouvernement néerlandais : qu’en est-il des droits des survivants yézidis lorsque les auteurs présumés sont renvoyés aux Pays-Bas et mis « hors de vue, hors d’esprit » ? Il poursuit en disant que les auteurs peuvent être renvoyés aux Pays-Bas pour:

a) rendre justice aux Yezidis

b) protéger la communauté locale de futurs crimes

Wybren van Haga Wybren van Haga : Même si nous ramenons les femmes membres Daesh aux Pays-Bas, même s’il y a un procès, il y a très peu de chance, voire aucune chance, qu’elles soient punies pour ce qu’elles ont fait. Parce que cela ne sera considéré que comme du terrorisme ».

Caroline van der Plas, députée néerlandaise : une femme membre de Daesh « manque le gouda, les stroopwafels, etc. et elle est ensuite ramenée aux Pays-Bas par un luxueux vol privé : c’est un coup de poing dans la figure des victimes comme les Yezidis, les Chrétiens, etc.

Député néerlandais Freek Jansen Forum voor Democratie -FVD : une citation d’un survivant yezidi – les femmes Daesh étaient pires que les hommes. Alors pourquoi les Pays-Bas ramènent-ils ce genre de personnes qui ont choisi de quitter le pays ?

Le ministre néerlandais de la Justice répond Ferd Grapperhaus : Les Néerlandais qui sont partis voulaient rejoindre Daesh ou AlQaeda. Des citoyens néerlandais ont probablement commis des crimes horribles. Nous devons mettre fin à l’impunité. Nous cherchons des occasions de les inculper dans les pays où ils ont commis certains crimes.

Idéalement, les personnes qui ont souffert du génocide des Yazidis et la communauté dans son ensemble méritent la justice. Non seulement les meurtriers et les violeurs devraient être inculpés, mais aussi tous ceux qui les ont soutenus financièrement, par le recrutement, les ressources humaines et d’autres moyens. Mais la première étape, nécessaire, minimale, est la RECONNAISSANCE que les attaques de Daesh contre les Yézidis, ciblées, planifiées, « justifiées » par leurs décisions internes, étaient un génocide. La reconnaissance est la première étape nécessaire, mais pas suffisante.

Les pays qui prétendent valoriser l’état de droit, comme les Pays-Bas, pays d’origine de FYF, sont tenus, en tant que signataires de la Convention sur le génocide, de prendre certaines mesures pendant et après un génocide. Le monde a échoué lors du génocide des Yezidis. Il faut maintenant que justice soit faite et que la situation s’améliore.

Au cours des dernières semaines, la #Belgique et les Pays-Bas ont reconnu le génocide des Yézidis. Bien qu’avec sept ans de retard, l’histoire irréfutable a atteint les salles des parlements importants.

Free Yezidi Foundation

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici