Le holdup turc en Syrie

1
755

SYRIE / ROJAVA – La Turquie n’a pas seulement commis des crimes de guerre et crimes contre l’humanité contre les Kurdes syriens et d’autres peuples de la région, elle a également détruit l’économie des régions syriennes occupées en démontant les zones industrielles, en arrachant des oliviers d’Afrin et en pillant tous les biens, y compris les antiquités. Toutes ces richesses ont été transférées en Turquie, sans que cela dérange les alliés occidentaux de la Turquie…

« La Turquie a mis en place un véritable régime de terreur et de pillage en Syrie : 1000 usines d’Alep, 1.300.000 oliviers d’Afrin, les rails de train d’Idleb, ainsi que les objets historiques et le pétrole ont été volés, dénonce Bedran Çiya Kurd, un responsable kurde de l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie (AANES).

Au moins 25 sites historiques ont été pillés à Afrin et sont vendu en Turquie. Tous ces crimes ont été prouvés et soumis aux organisations internationales, notamment à l’ONU. Mais… il y a toujours un mais… vous savez surement que tous les gouvernements occidentaux connaissent bien les crimes de l’État turc… Ce n’est pas un secret pour eux. Jusqu’là ils ont préféré la complicité. » (Via Maxime Azadi)

1 COMMENTAIRE

  1. Et si la garantie de la paix aux régions frontalières consistait en une gestion collective universelle, structurée en unités productives sans patrons ni banques privées, visant l’unification de ces banques privées pour faire du système de l’argent un véritable service public ? !

    Politique économique de gestion collective municipale de tous les Corps de Métiers, structurée en unités productives d’exploitation sans patrons ni banques privées, confiée aux Comités d’Ouvriers et de Directions politiques et syndicales… Du moins c’est ainsi qu’envisageait le général Leclerc la paix aux frontières puisque ces banques privées furent quand même – en grande partie – responsables de deux Guerres Mondiales.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici