TURQUIE. « Le ciblage du HDP dévoile le triangle SADAT – État – Gangs »

0
745
TURQUIE – Alors que le parti pro-kurde HDP est menacé de fermeture, le meurtre d’une jeune militante du parti à Izmir le 17 juin par un fasciste turc qui avait combattu en Syrie fait craindre que les groupes paramilitaires sont activés pour liquider l’opposition kurde en Turquie.
 
Le journaliste Erk Acarer a déclaré que l’attaque contre le HDP à Izmir ressemblait aux attaques de 2015, et a expliqué que les photos du tueur, Onur Gencer, faisaient référence à des groupes paramilitaires sur la ligne Manbij-Idlib, en Syrie.
 

Après l’attaque du siège du HDP à Izmir, les photos du tueur Onur Gencer publiées sur Instagram montraient qu’il avait reçu une formation militaire en Syrie, et ont attiré l’attention du public sur SADAT et la Fondation d’aide humanitaire (İnsan Hak ve Hürriyetleri ve İnsani Yardım Vakfı – IHH) qui envoyaient des armes aux organisations djihadistes.

Depuis plusieurs années, l’État turc envoie l’aide militaire de SADAT (Société militaire privée spécialisée dans la conseil et la formation de mercenaires à l’international) dans les régions de Jarablus et d’Idlib sous le nom de secours humanitaire. Sous le nom d’organisations de secours de ce type, l’État turc a fait entrer en Syrie beaucoup d’éléments de DAECH et de l’Armée syrienne libre pour combattre. D’autre part, Gaziantep est devenu un centre important pour les mercenaires en termes de santé et de logistique. Onur Gencer, qui a mené l’attaque contre le siège du HDP à Izmir, a publié sur Instagram des photos prises à Antep. Cela montre que l’assaillant Onur Gencer a des liens avec SADAT ou ÎHH.

Erk Acarer a expliqué que l’attaque contre le HDP est similaire aux attaques de 2015, et a déclaré : « [L’Association des Droits de l’Homme -IHD] a annoncé dans un rapport qu’entre le 7 juin et le 1er novembre 2015, 600 personnes ont perdu la vie. L’AKP qui a perdu les élections à ce moment-là voulait [être] réélu de nouveau par la peur. Nous sommes maintenant à un stade très similaire. La déclaration du président turc Erdogan contre Meral Aksener [présidente du parti IYI] le 26 mai, lorsqu’il a dit : « Ce sont vos bons jours », montre que le discours de haine du gouvernement entre en vigueur. »

Les menaces montrent qui est derrière l’attaque

Acarer a souligné qu’en plus du gouvernement, le Parti nationaliste [MHP] également menaçait le Parti démocratique des Peuples. « Samih Yalçin a déclaré que le Parti démocratique des peuples est « un groupe de mouches qui doit être éliminé ». Ces déclarations confirment le déclin de la proportion de voix de la coalition du Parti de la justice et du Parti nationaliste qui n’obtiendront pas la majorité aux élections. Cela illustre clairement qui a commis ce complot et pourquoi Deniz Poyraz a perdu la vie. »

Il a également noté que les images du criminel Onur Gencer faisant le signe des Loups gris, incarnaiet l’état d’esprit de la coalition AKP-MHP, et a déclaré : « Le signe des Loups gris nous amène là où se trouvent les montagnes turkmènes. Là où nous pouvons voir qu’il y a des groupes djihadistes et des milices sur la ligne Manbij – Idlib. Ces relations se font par le biais de la fraternité turkmène et font référence à des criminels qui sont formés dans un centre à Manbij. Le tueur a envoyé une photo de lui depuis Dîlok (Gaziantep). Quelle tâche lui a-t-on confié là-bas et quelle formation a-t-il reçue ? »

« C’est l’État qui a fabriqué SADAT et lui a confié certaines tâches »

Acarer a déclaré que l’État travaillait à la construction de certaines structures paramilitaires afin de préserver leur existence. « Il y a tellement de problèmes liés à DAECH. Je le répète, SADAT est une société de sécurité turque (Blackwater) créée en 2021. SADAT nie à chaque fois cette qualification, et dit que c’est une société commerciale locale, mais la vérité est toute autre. Elle travaille en Syrie depuis le début de la guerre dans ce pays. »

Acarer a dit que le meurtrier qui a tué Deniz Poyraz était formé par l’islam politique, et a ajouté: « En examinant l’identité de l’islam politique, nous apprendrons mieux le mécanisme par lequel les groupes djihadistes sont soutenus et ravivés. Nous voyons Alparslan Çelik, du parti du mouvement nationaliste [MHP], qui a décapité le pilote russe après que son avion ait été abattu, ou nous verrons un parti qui vit du turquicité et un autre qui vit de la religion. Gencer porte en lui ces deux identités. C’est également similaire à l’alliance du Parti de la justice et du développement [AKP] et du Parti du mouvement nationaliste. Ces nouvelles organisations sont apparues sur la scène après l’élimination de DAECH et la perte de sa base sociale. Ce groupe reçoit le soutien des institutions publiques. Ce groupe ressemble à DAECH, mais il est plus dangereux. »

L’attaque est une autre tentative de liquidation

Erk Acarer a également noté que certaines parties et certains partis ont ouvert la voie à cette attaque et l’ont autorisée, et a poursuivi sa conversation sur le sujet : « Onur Gencer, qui a commis le crime, entre simplement dans le bâtiment du HDP à Izmir. Il a préalablement inspecté le bâtiment à plusieurs reprises, comme s’il se préparait à partir à la guerre, il portait une tenue spéciale, des gants en été, et portait un grand sac. Voici un [attaque contre] le bâtiment du HDP surveillé 24/24. Cette attaque nous rappelle les massacres de 2015. »

 
ANHA

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici