Je suis Deniz Poyraz, un fasciste turc m’a tuée ce matin

1
1990
Deniz Poyraz
Je suis Deniz Poyraz, une jeune Kurde de 28 ans. J’ai été tuée ce matin dans le local de mon parti  HDP à Izmir par Onur Gencer, un mercenaire turc formé en Syrie pour tuer mes semblables.
 

Mon bourreau est arrivé dans le local de mon parti, il a incendié le local et m’a abattue de six balles alors que j‘étais assise tranquillement dans la cuisine en train de prendre mon petit-déjeuner composé de tomates et d’olives avec du pain et du thé noir.

 

Il a photographié mon corps sans vie gisant dans une mare de sang et l’a partagée sur WhatsApp accompagnée du mot « leş 1 » (cadavre 1). Il pensait tuer d’autres militants car on avait prévu une réunion avec les membres du parti mais à cause d’une urgence, on l’avait annulée. 

 
Saviez-vous que pendant tout ce temps là, la police turque qui surveille nos locaux 24/24, n’a pas bougé son petit doigt? Elle a attendu sagement dehors la fin du carnage…
 
Mon bourreau avait partagé sur Instagram des photos de lui tenant des armes de plusieurs calibres qu’il avait utilisées en Syrie où il combattait les Kurdes du Rojava. Dans ses deux dernières publications qu’il avait partagées hier, il disait que nous étions (Kurdes) des rejetons d’Arméniens et qu’il allait nous faire vomir du sang.
 
Des Kurdes se sont rassemblés dans de nombreuses villes pour condamner ce meurtre raciste mais la police turque les a attaqués et détenu certains des manifestants, alors que mon assassin a été cajolé par la même police turque après son forfait, en attendant d’avoir une médaille du mérite pour avoir « nettoyé » le pays d’une terroriste arméno-kurde.
 
Comme Havrin Khalaf, Sakine Cansiz, Arin Mirkan… avant moi, moi aussi, je vais rejoindre le long cortège composé de fillettes et de femmes kurdes/yézidies, arméniennes, assyriennes… tuées par les forces turques ou jihadistes sur nos terres depuis un siècle car nous avons eu le malheur de ne pas être turques/sunnites. Nous sommes en danger partout où les forces turques ou des tueurs à gages à la solde de l’État turc sont présents.

1 COMMENTAIRE

  1. terrible nouvelle. Nos condoléances à ses proches. C’est terrible il faut que la France , l’Europe réagisse et qu’une campagne de Boycot de la Turquie et de ses produits se mette en place. Courage .Pas de Paix sans Justice!

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici