La guerre de la Turquie contre la guérilla kurde plombe son budget

0
438

IRAK / KURDISTAN DU SUD – Malgré la crise économique, l’État turc poursuit son attaque militaire contre la guérilla kurde dans le nord de l’Irak. Quel est le coût des drones et des F-16 pour chaque heure passée dans les airs, et le coût de chaque missile  lancé ?

L’armée turque a lancé dans la nuit du 23 avril une offensive d’invasion à grande échelle sur les régions de Metina, Avashin et Zap dans les zones de défense de Medya au Kurdistan du Sud (nord de l’Irak). Selon le bureau de presse de la branche armée du PKK, HPG (Forces de défense du peuple), l’armée turque bombarde les territoires mentionnés jour et nuit depuis le lancement de son opération.

Le chef de la Banque centrale turque Şahap Kavcıoğlu a parlé de 128 milliards de dollars de réserves perdues le 24 avril juste après le début de l’attaque d’invasion. Il a déclaré : « Ces drones et ces drones armés ne volent pas gratuitement. Ces soldats ne vont pas là-bas gratuitement »

En février 2019, le président turc Erdogan avait déclaré : « Connaissez-vous le coût d’une seule balle ? Avez-vous calculé combien d’argent est dépensé pendant que nos hélicoptères survolent Gabar et Cudi ? »

Une augmentation de 86 % en 10 ans 

Selon les données de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), les dépenses militaires de la Turquie ont augmenté de 86 % pour atteindre 20,4 milliards de dollars entre 2010 et 2019. Elles ont encore augmenté de 5,8 % en 2018-2019. Selon le SIPRI, la Turquie se classe au 15e rang des États ayant les dépenses militaires les plus élevées au monde en 2019. En 2020, elle se classe 16e avec 17,7 milliards de dollars. Dans un récent rapport du SIPRI, il a été révélé que les dépenses militaires de l’État turc, qui ont augmenté de 77 % sur la période 2011-2020, ont connu une hausse aiguë depuis 2015. La raison de cette augmentation est la politique de génocide et la guerre menée par le gouvernement AKP-MHP-Ergenekon contre le peuple kurde depuis l’été 2015.

L’entreprise UAV est exonérée d’impôts

Ce qui conduit à une augmentation des dépenses de guerre, ce sont les drones qualifiés de « technologie de pointe » et « nationaux et domestiques », dont l’État turc s’est vanté ces dernières années, et grâce auxquels il a commis de nombreux massacres au Kurdistan. On ne sait pas exactement combien coûte la production de drones à la Turquie.

Selon la presse pro-AKP, 4 millions de dollars sont payés pour un drone armé (tr. SIHA) produit par la Baykar Machine Company, dirigée par le gendre d’Erdogan, Selcuk Bayraktar. Rien qu’en novembre 2020, 47 millions de dollars ont été versés pour 12 appareils du modèle « Bayraktar TB2 UAV ».

Le montant de l’argent transféré à la famille d’Erdogan par le biais du commerce de drones est un « secret d’État ». En outre, la Baykar Machine Company est exemptée de l’impôt qu’elle doit payer à l’État sur les bénéfices qu’elle tire de ces véhicules de combat. Pour la seule année 2016, il a été révélé que la Baykar Machine Company a reçu 36 millions de dollars pour six drones.

Cout des drones et des F-16

Selon les calculs des experts, le coût quotidien des drones est proche de celui des avions de chasse F-16. Voici le coût moyen des missiles lancés par les avions et le carburant dont ils ont besoin par minute :

Les avions de chasse F-16 : Le F-16, fréquemment utilisé par l’armée turque lors des frappes aériennes contre les zones de défense de Medya, consomme 600 litres de carburant par minute. Une heure de vol coûte 25 mille dollars et un vol de 24 heures sans escale coûte 600 mille dollars. Le coût des munitions qu’il transporte à chaque fois est de 65 mille dollars.

Les avions de chasse F-4 : Le vol d’une heure des F-4 2020 coûte 30 mille dollars. Le coût de chaque bombe de type MK-82 tirée par ces jets est de 26 mille dollars.

Les drones : Les véhicules aériens sans pilote dépensent 6 000 dollars de carburant uniquement pour la reconnaissance. Si l’on ajoute le coût des centres de contrôle, le coût des drones est proche de celui d’un F-16. Le prix d’un missile MAM-L tiré par les SIHA est de 40 000 dollars.

Les hélicoptères COBRA : Le coût d’une heure de vol des hélicoptères de type Cobra est d’environ 6 000 dollars.

20 millions de dollars pour une attaque de 4 heures

Il suffit de regarder le coût annoncé de l’attaque de quatre heures sur les zones de défense de Medya en décembre 2007 pour calculer le coût des frappes aériennes et des vols de reconnaissance qui se déroulent à Avashin, Metina et Zap depuis plus de deux semaines. Selon les informations fournies par le gouvernement AKP à l’époque, le coût d’une attaque menée par 52 avions F-16 et F-4 avec un soutien d’artillerie était de 20 millions de dollars.

Les dépenses de défense augmentent la dette extérieure

Les dépenses militaires et de guerre de la Turquie, qui augmentent chaque année, sont financées par d’autres postes budgétaires tels que l’éducation, la santé, les transports-communications et l’énergie. Les « dépenses de défense » de la Turquie sont supérieures à la moyenne des pays membres de l’OTAN et des autres pays en général en termes de produit intérieur brut (PIB). L’écart entre le revenu des citoyens turcs et les dépenses militaires ne cesse de se creuser.

Selon les économistes, entre 20 et 30 % de la dette extérieure provient également des « dépenses de défense ». Si l’on examine les données du ministère turc du Trésor et des Finances, on constate clairement que la dette extérieure et les « dépenses de défense » se renforcent mutuellement.

Les experts soulignent qu’une augmentation de 1 % des dépenses militaires accroît la dette extérieure de 0,6 %, tandis qu’une augmentation de 1 % des dépenses de défense réduit la croissance économique d’environ 0,1 %. En bref, chaque investissement militaire que le gouvernement AKP-MHP entreprend pour la guerre, chaque avion envoyé dans les zones de défense de Medya, chaque missile tiré dans les montagnes du Kurdistan réduit davantage l’économie de la Turquie et augmente la dette extérieure.

ANF

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici