ROJAVA. Des gangs de la Turquie incendient des conduites d’eau à Kobanê

0
213
SYRIE / ROJAVA – Des djihadistes au service de la Turquie ont allumé des feux de champs dans l’ouest du canton kurde de Kobanê et incendié des conduites d’eau. Dans de nombreux endroits, l’approvisionnement en eau est actuellement limité.
 
La saison annuelle des incendies criminels déclenchée par des djihadistes à la solde de la Turquie a commencé à Kobanê. Ce qui est nouveau, c’est qu’en plus des champs cultivés, des conduites d’eau ont également été délibérément incendiées. Selon l’administration de l’eau de Kobanê, l’ouest du canton a actuellement un approvisionnement en eau limité. La population a été appelée à utiliser l’eau potable avec parcimonie. Les travaux de réparation battent leur plein.
 
Les champs et les conduites d’eau des environs de la ville de Şêxler, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de la ville, sont touchés par les incendies. Selon les informations disponibles, les attaques provenaient du bas Jarablus (Jarabulus Tahtani) entre la ville du même nom et l’Euphrate. Jarablus est situé dans la zone occupée turque et est occupé par la Turquie depuis 2016. Ces dernières semaines, des vols de reconnaissance ont été observés à plusieurs reprises au-dessus de Şêxler.
 
Chaque année, le Rojava étouffe dans les incendies de champs et de forêts déclenchés par les forces d’occupation turques et leurs alliés djihadistes. L’incendie criminel ciblé fait partie de la guerre contre le nord et l’est de la Syrie et sert la Turquie comme méthode de politique d’expulsion systématique et de nettoyage ethnique. Déjà pendant l’occupation d’Afrin il y a deux ans, l’Etat turc a mis en place des mesures pour détruire systématiquement les fondements économiques de la région kurde.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici