TURQUIE. 108 membres du HDP en procès pour la défense de Kobanê

0
332

ANKARA – A la veille de l’ouverture du procès « Kobané » visant plus de 100 élus kurdes d’HDP, l’Internationale progressiste a envoyé une délégation en Turquie pour suivre le procès.

« La démocratie est en procès en Turquie. Nous nous mobilisons pour la défendre », a déclaré l’Internationale progressiste qui a envoyé une délégation en Turquie pour assister au procès historique de « l’affaire Kobané ».

Ce lundi, 108 citoyens, membres, députés, maires et coprésidents du Parti démocratique des peuples (HDP) seront jugés à Ankara dans une affaire qui déterminera le sort de la lutte démocratique en Turquie.

Le procès – connu sous le nom d’ « affaire Kobané » – les accuse pour un message Twitter d’octobre 2014 appelant à la solidarité avec les habitants de Kobanê contre les attaques de l’État islamique (DAECH / ISIS). Au total, plus de 37 personnes (essentiellement des Kurdes) ont été tuées lors des manifestations de 2014 pour Kobanê – la grande majorité par des tirs de la police turque.

Les procureurs accusent le tweet d’avoir incité à la violence. La Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme n’a trouvé aucune preuve pour soutenir cette accusation. En réexaminant l’affaire en décembre 2020, la CEDH a estimé que le Tweet « restait dans les limites du discours politique, dans la mesure où ils ne peuvent être interprétés comme un appel à la violence », et a demandé la libération immédiate du coprésident du HDP, Selahattin Demirtaş.

« La démocratie est en procès en Turquie. Nous nous mobilisons pour la défendre », a déclaré l’Internationale progressiste qui a envoyé une délégation en Turquie pour assister au procès historique de « l’affaire Kobané ».

Déclaration de l’Internationale progressiste 

« Demirtaş lui-même risque 15 000 ans de prison dans l’affaire de Kobané. Pendant ce temps, le procureur de la Cour de cassation – nommé par Erdoğan il y a moins d’un an – a demandé à la Cour constitutionnelle d’interdire totalement le HDP.

Le HDP n’est pas seul. Les tactiques de guerre juridique, ou « lutte contre la criminalité », ont été entraînées contre des avocats, des journalistes, des militants et des représentants politiques à travers la Turquie, alors qu’Erdoğan cherche à consolider son pouvoir. Les détracteurs de l’AKP sont régulièrement accusés de « soutenir le terrorisme » et de « répandre la peur et la panique », ce qui permet aux procureurs d’écraser toute dissidence, de fermer des publications et d’emprisonner leurs reporters.

Il s’agit d’un phénomène mondial. L’escalade de la guerre juridique en Turquie fait partie d’un effort planétaire visant à criminaliser les mouvements populaires et à corrompre les institutions démocratiques conçues pour les protéger. Le cas de Kobané n’est qu’un chapitre effrayant de plus dans l’histoire de l’intensification de la persécution politique dans le monde entier. »

L’Internationale Progressiste se mobilise à Ankara pour défendre la démocratie, résister à la judiciarisation et témoigner du procès historique de l’affaire Kobané.

Réunissant Maciej Konieczny (député, Razem, Pologne), Eva Ampazi (avocate générale, MeRA25, Grèce), et David Adler (coordinateur général, Internationale Progressiste), la délégation arrive en Turquie avec deux objectifs principaux.

Le premier est de se tenir aux côtés du HDP. Leurs valeurs – de paix, de pluralisme, de féminisme et d’internationalisme – sont au cœur de notre projet. Leur combat est une source d’inspiration pour le monde entier.

La seconde est d’envoyer un signal aux forces réactionnaires partout dans le monde. D’Ankara à Brasilia, l’IP est prête à sauvegarder la souveraineté populaire partout où elle est menacée.

L’affaire Kobané peut commencer lundi, mais elle ne s’arrête pas là. D’une durée de 45 jours, l’affaire Kobané fera appel à la solidarité de toutes les forces progressistes de tous les pays et de tous les continents. Parce que la démocratie est en procès, et qu’il est de notre responsabilité historique de la défendre. »

ANF

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici