La Turquie en colère après la rencontre de Mazloum Abdi avec le ministre suédois de la Défense

0
520
Décidément, dès que des politiciens occidentaux rencontrent des responsables kurdes, la Turquie s’en prend systématiquement aux gouvernements des pays en question. Après l’ambassadeur de la Turquie à Rome qui s’en prenait au maire de la ville italienne de Rende, Marcello Manna, qui avait décerné la citoyenneté d’honneur au chef kurde Abdullah Öcalan, voici le tour de l’ambassadeur de Suède à Ankara d’être réprimandé par le ministère turc des Affaires étrangères car le ministre suédois de la Défense a eu une rencontre virtuelle hier avec Mazloum Abdi, commandant général des Forces démocratiques syriennes (FDS).
 
L’ambassadeur de Suède à Ankara a été convoqué au ministère des Affaires étrangères suite à la réunion en ligne du ministre suédois avec Mazloum Abdi.
 
Des sources diplomatiques ont déclaré que l’ambassadeur suédois à Ankara Staffan Herrström avait été convoqué hier au ministère des Affaires étrangères pour « condamner fermement » les récentes rencontres entre les hauts responsables suédois et le dirigeant des Forces démocratiques syriennes (FDS) Mazlum Kobani.
 
La Turquie a «fermement condamné» la réunion par vidéoconférence du ministre suédois de la Défense Peter Hultqvist avec Mazloum Abdi à la suite d’une autre réunion avec la ministre suédoise des Affaires étrangères Ann Linde.
 
Abdi et Hultqvist ont débattu de la sécurité, des questions humanitaires et des récents développements politiques dans la région au cours de la réunion.
 
La Turquie a en outre fait part de son « malaise » concernant les contacts publics accrus de la Suède avec les Forces démocratiques syriennes et le Conseil démocratique syrien.
 
« La politique dangereuse de la Suède soutient non seulement ceux qui visent la sécurité de la Turquie et l’intégrité territoriale de la Syrie, mais viole également le droit international, ce qui nuit gravement aux relations bilatérales », a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici