Génocide arménien. Mobilisation contre le nouveau panturquisme

0
473

PARIS – La diaspora arménienne de France appelle à manifester le samedi 24 avril pour commémorer le génocide arménien commis par les Jeunes Turcs ottomans en 1915 alors que l’Arménie a été attaquée récemment par l’Azerbaïdjan et le régime turc qui ont commis des massacres au Haut Karabagh et que les nervis du régime turc, les Loups Gris, pourchassent les Arméniens, les Kurdes et les opposants turcs jusqu’en Europe.

La diaspora arménienne de France attendent des actes concrets de la part des autorités françaises concernant les Loups Gris turcs interdits sur le papier seulement.

Le Conseil de coordination des Organisations Arméniennes de France (CCAF) a publié un communiqué rappelant les menaces que la Turquie pose sur la scène internationale et appelle à manifester le 24 avril prochain : 

24 AVRIL 2021. STOP AU PANTURQUISME

Aucun génocide n’appartient au passé. Et celui des Arméniens, dont l’impunité représente un encouragement à la récidive, moins qu’aucun autre.
L’agression de l’axe Ankara-Bakou contre la République du Haut-Karabakh, le 27 septembre 2020, en témoigne : le panturquisme constitue toujours l’idéologie dominante des pouvoirs en place dans ces Etats. Et faute d’avoir été éradiqué, il continue à prospérer et à tuer.

Ainsi cent ans après 1915, cette haine anti-arménienne qui domine toujours l’agenda politique d’Ankara, a provoqué la mort de 3500 jeunes Arméniens tombés entre septembre et novembre dernier dans le guet-apens militaire tendu par le tandem Erdogan-Aliev contre l’Artsakh.

Ce panturquisme et son corollaire négationniste représentent une menace pour la région. Mais pas uniquement. Les Loups gris, supplétifs d’Erdogan, se sont en effet lancés en France à de véritables chasses à l’homme contre les Arméniens, mais aussi contre les Kurdes, au cours de l’année écoulée. Par ailleurs, si les pays riverains de la Méditerranée sont actuellement ciblés par les agissements du nouveau sultan, l’Union Européenne n’est pas en reste avec les menaces qui pèsent sur Chypre, la Grèce, mais aussi la sécurité d’un certain nombre de ses membres, dont la France.

Alors que depuis 2019 le 24 Avril est une journée nationale de commémoration du génocide des Arméniens, le CCAF appelle cette année à une mobilisation particulière des pouvoirs publics et de la communauté nationale dans l’hommage dû aux victimes de ce crime contre l’humanité – le premier génocide du XXe siècle – mais aussi dans le soutien au long combat pour la vérité, la justice et les réparations.

La hauteur de cet engagement attestera de la détermination de la France à défendre, au-delà du devoir de mémoire, les droits du peuple arménien qui viennent d’être à nouveau tragiquement remis en cause, et également à affirmer, ce faisant, les valeurs de la civilisation contre la barbarie.

RENDEZ-VOUS 

Paris : 15 h rassemblement samedi 24 avril devant la statue de Komitas à Paris, suivi d’une marche pour la justice.
Lyon : rassemblement à 16 h, devant le Consulat de Turquie, suivi d’une marche jusqu’à la place Antonin Poncet
Marseille : 14h30, rassemblement place Castillane, suivi d’une marche en direction du Consulat de Turquie
Et des commémorations organisées dans toutes les communes de France autour des monument dédiés aux victimes du génocide des Arméniens.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici