Les combattantes des YPJ : Nos forces ont été créées pour libérer les femmes

0
432
SYRIE / ROJAVA – Le 4 avril 2013, les unités de protection des femmes (YPJ) étaient formées par les femmes kurdes du Rojava et la lutte héroïque de ses combattantes face à l’Etat islamique (EI / DAECH) et d’autres organisations terroristes – dont ceux de la Turquie – qui ont envahi la Syrie suscitait l’admiration à travers le monde.
 
A l’occasion du huitième anniversaire de la fondation des YPJ, les combattantes kurdes et arabes qui ont rejoint les rangs des YPJ déclarent que leurs unités ont été créées pour libérer les femmes.
 
Le 4 avril 2013, les unités de protection des femmes de l’YPJ ont annoncé leur création, et après la tenue de la première conférence, ses premières brigades ont été formées. Il s’agit de la brigade des martyrs Ruken dans le district de Janders dans le canton d’Afrin, tandis que la brigade Adalat a été formée dans la ville de Qamishlo, et la brigade de Tigre a été formée à Kobanê.
 
La première martyre fût Slava qui est tombée le 29 mai 2013, lors d’une confrontation avec des groupes de mercenaires alignés sur les ordres turcs, qui ont lancé leurs attaques sur les villages d’Afrin, et se sont concentrés à l’époque sur les villages du district de Sherawa.
 
A l’occasion du huitième anniversaire de la fondation de ces unités, l’agence ANHA a rencontré les combattants arabes et kurdes des YPJ.
 
Les YPJ ont été créées pour protéger les femmes
 
Nujan Khabur
 
Nujan Khabur, qui a rejoint le YPJ au début de 2013, a déclaré : « Nous avons annoncé la création des unités de protection des femmes à l’occasion du jour de naissance du leader Ocalan, qui est considéré comme la naissance de l’humanité et de la vie libre. Nos unités ont été créées pour être une force de protection des femmes. »
 
Elle a ajouté : Le leader a fait un effort pour reconstruire la personnalité d’une femme libre et indépendante, et afin de préserver cet effort, nous devons préserver et développer l’héritage de la lutte des femmes, et cela exige la lutte sans relâche. Nous resterons fidèles à nos martyres Berivan et Slava, qui ont été parmi les premiers fondatrices des unités de femmes ».
 
Nujan a mentionné que ce qui distingue les Unités de Protection des Femmes YPJ des autres forces, disant que ses membres sont issues de toutes les composantes de la Syrie, telle une mosaïque, et qu’elles ont pu libérer les femmes de l’esclavage, notant que « l’ennemi cible principalement les femmes pour leur rôle pionnier et leur lutte face aux attaques des mercenaires et à l’occupation. »
 
A la fin de son discours, elle a déclaré : « Nos espoirs et nos aspirations sont la liberté des femmes, l’application de la justice et de l’égalité, et la sécurité et la paix. Par conséquent, nous allons intensifier nos activités au sein des forces militaires et réaliser les objectifs des martyres. »
 
Les femmes combattantes ont lutté avec courage contre les mercenaires
 
Aylam Manbij
 
Avec la libération de nombreuses régions et villages arabes, des dizaines de femmes arabes ont rejoint les rangs des YPJ pour protéger leur terre et leur peuple, dont la combattante Aylem Manbij, qui a rejoint les rangs au début de 2017.
 
Aylam Manbij a parlé à l’agence ANHA de la raison de son adhésion, et elle a déclaré : « À Manbij, nous étions soumis à l’injustice, à la violence et à la persécution des mercenaires de Daech ».
 
Aylam dit que le YPJ n’est pas seulement pour les femmes kurdes, mais pour toutes les composantes prendre une place en leur sein, ainsi les jeunes femmes de toutes les composantes peuvent s’y joindre et y jouer leur rôle.
 
La combattante Aylam Manbij a beaucoup lu les livres et volumes du leader sur les femmes et leur liberté, et en a été affectée, et dit à cet égard, que les idées du leader diffèrent en termes d’influence sur la vie de l’individu et de direction vers la liberté.
 
Elle a conclu son discours en appelant les femmes à se dresser contre les attaques de l’occupation et à se donner la main et s’unir pour leur liberté.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici