La diaspora arménienne appelle l’État français à prendre des mesures fermes face aux Loups Gris

0
548
PARIS – Hier, un groupe de fascistes turcs encagoulés a attaqué le centre kurde de Lyon, saccageant le local et blessant 4 Kurdes présents sur les lieux avec des barres de fer et des battes de baseball. Une attaque sanglante qui a indigné notamment la diaspora arménienne qui a subi des attaques similaires en automne dernier dans la région lyonnaise.
 
C’est dans ce climat de colère que le Conseil de coordination des Organisations Arméniennes de France (CCAF) appelle l’État français à prendre des mesures fermes face aux Loups Gris turcs inféodés au régime turc qui sèment la terreur sur le sol français.
 
Voici le communiqué de CCAF:
 
Le CCAF exprime sa plus vive indignation après l’attaque perpétrée ce samedi 3 avril contre une association kurde de Lyon membre du réseau du Conseil démocratique kurde de France.
 
L’attaque a été orchestrée par un groupe de jeunes Turcs ou d’origine turque qui sembleraient appartenir aux « Loups gris » , organisation fasciste et paramilitaire turque dissoute en France en novembre dernier à la suite des attaques répétées à Décines et celles de Vienne et de Dijon contre les Français d’origine arménienne.
 
Depuis de nombreuses années, les nervis islamo-nationalistes à la solde d’Erdogan s’en prennent en Europe, aux démocrates turcs, aux ressortissants d’origine arméniennes et aux représentants de la communauté kurde, comme cette fois-ci à Lyon.
 
Cette agression à caractère fascisant s’inscrit dans le cadre de la montée de l’expansionnisme turc au Caucase, au Moyen-Orient, en Méditerranée et en Europe.
 
Elle exige une riposte ferme des pouvoirs publics français en particulier sur le plan pénal et de réelles mesures de protection en faveur des opposants à Erdogan et au panturquisme sur le territoire national.
 
Nous demandons au gouvernement et en particulier aux ministères de la Justice et à celui des Affaires étrangères de se montrer moins frileux et complaisants envers les menées d’Ankara qui portent en germe de graves menaces sur l’ordre public et l’intégrité de la France et de ses ressortissants.
 
Nous exprimons notre totale solidarité au (Conseil Démocratique kurde en France), au mouvement progressiste kurde, et à l’ensemble des forces qui disent non à la politique criminelle de l’Etat turc à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici