La communauté internationale doit assumer ses responsabilités concernant le camp al-Hol

0
223
SYRIE / ROJAVA – Un haut cadre kurde a mis en garde le monde contre les futures terroristes de haut rang de l’Etat islamique (EI) formés dans le camp d’Al-Hol, appelant la communauté internationale à assumer ses responsabilités en éliminant ce grand danger. Il a déclaré que les opérations de sécurité ne sont pas suffisantes pour conjurer cette menace.
 
En cinq jours d’opération de grande échelle, les forces arabo-kurdes ont arrêté 125 cellules dormantes de DAECH dans le camp al-Hol abritant des familles de DAECH où les femmes radicalisées vivent avec des réfugiés qu’elles tuent régulièrement.
 
L’agence ANHA a interviewé le porte-parole des Unités de protection, Nouri Mahmoud, au sujet des fouilles de sécurité menées à al-Hol.
 
« Mission difficile »
 
Sur l’évaluation de 5 jours consécutifs de l’opération, il a déclaré: «Le camp d’Al-Hol est vaste et comparable à celui de Kobane ou Derik en taille, et la tâche était difficile, mais nos forces ainsi que les forces de sécurité intérieure ont été en mesure de réaliser l’objectif souhaité professionnellement, malgré les capacités simples.
 
Et ils ont pu, sérieusement, fouillé complètement le camp et atteindre les 80% requis des objectifs souhaités. À un moment où nous sommes confrontés à une mentalité terroriste de l’EI qui est toujours vivante parmi les résidents du camp, et à un moment où ils essaient de cacher certaines des cibles. »
 
«Le danger existe»
 
Mahmoud a souligné que le danger du camp d’al-Hol, qui abrite des milliers de familles de mercenaires de l’Etat islamique, ne se terminera pas par une ou deux opérations de sécurité, et a déclaré: « Jusqu’à présent, nous pouvons dire que le danger demeure et continue. »
 
Il a poursuivi en déclarant: « Nous avons mené des opérations de sécurité sur le terrain, mais la mentalité dans le camp n’a pas pris fin, et ce n’est que grâce aux opérations de sécurité qui ne prendraient pas fin. La mentalité continue et présente un danger, et nécessite des mesures plus importantes, car le processus de sécurité est insuffisant pour l’éliminer. »
 
«Mesure temporaire»
 
« L’opération de sécurité était une mesure temporaire pour mettre fin au dilemme de l’EI dans le camp qui nécessite plus d’étapes », a-t-il ajouté.
 
Mahmoud a confirmé que le camp d’Al-Hol est devenu un fardeau majeur pour l’administration autonome et les forces militaires, et a déclaré: « Les familles de l’Etat islamique et du camp d’Al-Hol sont un dilemme international, et ce fardeau est une ponction sur les capacités des peuples du nord-est de la Syrie et de l’administration », notant que l’administration porte ce fardeau que la communauté internationale n’a pas encore traité sérieusement.
 
Malgré tout cela, la région et ses habitants, à travers son administration et ses institutions sécuritaires et militaires, ont mené l’opération avec succès. »
 
« Tentatives de contrecarrer l’opération »
 
Nuri Mahmoud a évoqué les tentatives de contrecarrer l’opération dans plusieurs points du camp, et a déclaré: « Les mesures prises par les forces participantes ont empêché cela, car tout le monde a travaillé pour atteindre les résultats et les objectifs souhaités de l’opération.
 
Tout le monde a bien joué son rôle en 5 jours sans s’arrêter. 5 000 membres des Forces de sécurité intérieure et nos combattants n’ont ménagé aucun effort pour peigner tout le camp. »
 
« Autres étapes »
 
Le porte-parole des YPG a indiqué que la première phase de «Humanité et sécurité» est terminée, mais il y a d’autres étapes à suivre plus tard.
 
Sur ce qui doit être fait pour mettre fin au danger du camp d’Al-Hol, et les implications pour la communauté internationale et les pays qui ont des citoyens dans le camp, Nuri Mahmoud a déclaré: « La question du camp d’Al-Hol est très important.
 
La communauté internationale doit traiter sérieusement, légalement et éthiquement cette question, car la grande majorité de ceux qui vivent dans le camp d’Al-Hol sont les familles des terroristes de l’Etat islamique qui ont quitté la région d’Al-Baghouz.
 
Nous considérons ces familles de l’EI comme des civils, mais elles ont une mentalité extrémiste très dangereuse, et elles demandent instamment de tuer sous les noms d’apostats et d’infidèles, et c’est une maladie psychologique. »
 
Soulignant qu’il est nécessaire de traiter ces personnes d’un «aspect mental, intellectuel et juridique pour éliminer ce risque».
 
« Tribunaux de Hisbah et de Charia »
 
Nuri Mahmoud a indiqué que les familles de l’EI dans le camp d’Al-Hol ont créé les comités Hisbah (La hisba ou hisbah est le principe islamique désignant le devoir d’ordonnancement du bien et d’interdiction du mal) et les tribunaux de la charia (loi islamique) et ont rendu des décisions, et au cours des trois premiers mois de cette année, ils ont tué plus de 47 personnes avec des armes et des objets tranchants.
 
Il a décrit cela comme « des crimes majeurs dans ce camp » et a ajouté: « Ces familles ne sont pas contrôlées faute de ressources; la communauté internationale ne s’acquitte pas de ses responsabilités face au dilemme. Malheureusement, c’est une lecture erronée de l’avenir ».
 
« Terroristes chevronnés »
 
Nuri Mahmoud a fait remarquer aux enfants et a déclaré: « Les enfants du camp d’Al-Hol forment la majorité, et là, ils sont formés à la mentalité de DAECH, et si la mentalité de DAECH continue dans le camp, cela fera sortir les principaux terroristes. »
 
Il a appelé « la communauté internationale à se rapprocher sérieusement de cette question, conformément aux constitutions de leurs pays et aux traités et accords internationaux », soulignant la nécessité pour les pays d’évacuer leurs citoyens.
 
Nuri Mahmoud a conclu son discours à l’agence en déclarant: « Il existe des milliers d’indices sur lesquels on peut s’appuyer pour éliminer cette maladie mentale. Par conséquent, le camp d’Al-Hol et les familles qui y vivent doivent être considérés comme un dilemme international, et la solution ne doit pas être éludée. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici