Appel à l’action pour la combattante des YPJ condamnée à la réclusion à perpétuité en Turquie

0
520
ROJAVA – La combattante kurde des YPJ, Çiçek Kobanê a été condamnée à la réclusion à perpétuité en Turquie. La commandante des YPJ, Newroz Ehmed, a déclaré que le procès de Çiçek Kobanê était le procès de toutes les femmes et a promis de soutenir leur camarade de lutte.
 
La combattante kurde des YPJ, Çiçek Kobanê a été capturée par les gangs de la Turquie en octobre 2019 lors de l’invasion de Serê Kaniyê, au Rojava, et fût emprisonnée en Turquie. Le 23 mars dernier, elle a été condamnée à la prison à vie pour « avoir détruit l’unité et l’intégrité de l’État turc et commis des meurtres ».
 
La commandante des YPJ Newroz Ehmed a déclaré que le procès de Çiçek Kobanê par l’État turc occupant n’était pas légal. «Le procès de Çiçek Kobanê n’est pas le procès d’une seule femme. C’est l’épreuve de la lutte de toutes les femmes pour la liberté », a-t-elle souligné.
 
« Une décision contre toute l’humanité »
 
«Çiçek Kobanê défendait sa propre terre et son peuple. La décision du tribunal est injuste et inhumaine», a-t-elle déclaré.
 
Newroz Ehmed

La commandante des YPJ a noté que Çiçek Kobanê n’était pas la première personne à être arrêtée et jugée par l’État turc, car de nombreuses personnes avaient été illégalement détenues et jugées par l’État turc dans le passé.
 
« Çiçek n’était pas armée et blessée lorsqu’elle a été faite prisonnière par des gangs soutenus par la Turquie. Elle était en première ligne pour défendre ses terres et fournissait une aide humanitaire. »
 
Ehmed a fait remarquer à propos des images de Kobanê diffusées sur les réseaux sociaux, disant: « Les images ont prouvé que l’État turc promeut ces pratiques brutales. L’Etat turc a publié une déclaration soutenant les gangs. »
 
« NOUS SERONS AVEC ELLE »
 
Ehmed a déclaré ce qui suit: « Après la publication des images en question, l’État turc a déclaré dans un communiqué que son état était bon et qu’elle était soignée. Plus tard, notre combattant a été jugé et condamné. Çiçek Kobanê défendait sa propre terre. Elle n’a pas porté atteinte à la souveraineté de la Turquie comme le prétend l’État turc. Elle se trouvait sur le territoire syrien et y a été faite prisonnière. Ces gangs attaquent nos terres et massacrent notre peuple dans les zones occupées avec des méthodes brutales et se livrent à la traite des êtres humains. »
 
Ehmed a souligné que les YPJ se tiendront aux côtés de Çiçek Kobanê et se battront pour leur liberté sur la scène internationale.
 
« TOUT LE MONDE DOIT CONDAMNER LA DÉCISION »
 
La commandante des YPJ a déclaré qu’ils attachent de l’importance aux appels aux institutions internationales et a continué:
 
« Tous ceux qui luttent pour la liberté et l’égalité devraient s’opposer à cette décision. L’État turc dit au monde entier: « Quoi que vous fassiez, nous protégerons les gangs (…) ». C’est précisément pour cette raison que nous continuerons notre lutte contre cette décision. Ceux qui luttent pour l’humanité, en particulier les femmes, devraient s’opposer à l’État turc et à la décision de ses tribunaux. La décision légitime la domination masculine. C’est pourquoi toutes les femmes devraient lutter. Joignons notre force et notre lutte contre le pouvoir. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici