Coup dur pour les femmes de Turquie qui se retire de la Convention d’Istanbul

0
538

TURQUIE / BAKUR – La Turquie s’est officiellement retirée de la Convention d’Istanbul qui oblige les pays signataires à promulguer des lois pour combattre efficacement les violences faites aux femmes au sein du foyer, dont le viol conjugal et les mutilations génitales féminines.

Les femmes vont descendre en masse dans les rues aujourd’hui pour condamner cette déclaration de guerre faite aux femmes et aux enfants alors que les violences masculines et les féminicides, ainsi que les agressions des femmes et des enfants qui ne cessent d’augmenter en Turquie, y compris dans les régions kurdes du pays.

La Turquie s’est officiellement retirée de la Convention d’Istanbul avec un décret présidentiel publié aujourd’hui au Journal officiel qui stipule que « La Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, qui a été signée par la Turquie le 11 mai 2011 et approuvée par le décret ministériel n ° 2012/2816 le 10 février 2012, sera résiliée par la Turquie. conformément à l’article 3 du décret présidentiel n ° 3. »

Suite au décret présidentiel publié à minuit, des défenseurs des droits des femmes, des avocats et des politiciens, ont condamné la décision de se retirer de la Convention et ont rappelé qu’elle avait été approuvée à l’unanimité au Parlement turc.

Les femmes descendront dans la rue pour protester contre le décret. Des actions sont attendues à Istanbul / Kadikoy aujourd’hui à 17 heures, devant la municipalité de Çankaya à Ankara à 17 heures également et à Izmir à 16 heures. Des manifestations auront également lieu à Eskişehir, Adana, Hatay et Mersin. (ANF)

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici