INALCO. Conférences autour de la question kurde en Turquie

0
508
Kovara Zendê

PARIS – L’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) organise deux visio-conférences autour de la question kurde en Turquie le jeudi 11 mars à 17h. Le jeune doctorant, Serdar Ay* animera la première conférence intitulée « Les revues kurdes : principale arène de combat de la littérature kurde kurmandji en Turquie ».

« Du fait de la censure, la littérature kurde kurmandji en Turquie a longtemps été mise à l’écart et interdite de diffusion à des degrés divers. Par la force des choses, cette littérature a peiné à se développer suivant sa ligne d’évolution propre. Dans ce contexte, le format de la revue est éclos comme l’outil le mieux adapté à l’intervention des Kurdes dans les domaines de la pensée, de la culture, ou de la littérature. La revue apparaît ainsi comme l’espace d’une survie possible lorsque « l’écosystème » kurde demeure largement dominé et restreint en Turquie. C’est pourquoi il apparaît nécessaire de penser la revue kurde comme instrument déterminant de l’histoire de la littérature kurde kurmandji en Turquie. Elle est à la fois medium structurant, testament national et lieu d’instruction pour les auteurs en devenir.

Cette intervention proposera à ce sujet des réflexions nouvelles et, nous l’espérons, une contribution novatrice aux études littéraires kurdes. »

La deuxième conférence intitulée « Négociation, conflit, concurrence et solidarité : champ de mémoire du conflit kurde à travers la notion d »effet colonial » sera animée par Özgür Sevgi Göral.

« La Turquie est caractérisée par l’absence totale des débats mémoriels selon la majorité des universitaires et des intellectuels. Dans le contexte local, la Turquie est fréquemment décrite comme le pays de l’oubli. Cependant, dans les années 1980, des acteurs qui contestaient les différents fragments et récits mémoriels ont commencé à s’exprimer dans l’espace public. Les initiatives de mémoire incluant les commémorations publiques du génocide arménien, les débats académiques sur les contre-récits et mémoires alternatives, les publications approfondissant le débat mémoriel concernant les expériences violentes du conflit kurde et de diverses minorités se sont multipliées. 
Cette intervention sera axée plus particulièrement sur la mémoire du conflit kurde à travers la notion d’effet colonial fabriquée au cours des quarante dernières années. »

RDV le jeudi 11 mars 2021, à 17:00
Événements en ligne sur inscriptions ici

Serdar AY est doctorant d’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO). Il est l’auteur de la thèse intitulée « La littérature kurde kurmandji en Turquie entre émergence et (re) découverte. Écrire, par le biais des revues, l’histoire d’une littérature de combat ».

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici