Guerre psychologique turque contre les associations kurdes en Allemagne

0
528
Mala Kurda Cologne
L’association kurde Mala Kurda de Cologne condamne les tentatives du gouvernement turc menant des campagnes de diffamations pour créer une ambiance de pogrom contre les associations kurdes en Allemagne et dénonce les fausses déclarations des médias turcs qui criminalisent les Kurdes de diaspora.
 

Dans un communiqué de presse, les coprésidents de Mala Kurda (Maison kurde) à Cologne, Yıldız Aydeniz et Şükrü Töre, ont mis en garde contre les campagnes de dénigrement et la guerre psychologique du régime AKP / MHP contre les associations kurdes en Allemagne. Il s’agit en particulier de fausses allégations diffamatoires diffusées dans les médias turcs à propos d’associations.

Par exemple, les médias du régime turc ont rapporté qu’une jeune femme avait été «enlevée par le PKK» et «détenue» dans l’association kurde de Cologne. Cette forme de diffamation est similaire à la politique de guerre spéciale contre le Parti démocratique des peuples (HDP) dans le nord du Kurdistan, où le régime a rassemblé des dizaines de parents de guérilleros par la corruption, le chantage et la désinformation devant le bâtiment du HDP à Amed (Diyarbakır) pour prétendument « récupérer leurs enfants », tandis que d’autres mères manifestant pour la paix sont matraquées par la police turque. L’association de Cologne a annoncé que toutes les mesures juridiques nécessaires seraient prises contre la campagne de diffamation.

La politique de diffamation turque également active en Allemagne

Comme on le sait, le régime turc poursuit depuis longtemps l’idée de criminaliser les politiciens kurdes, les institutions et les organisations kurdes et de les discréditer aux yeux de la société. Ils essaient de déformer les faits par la propagande mensongère dans leur presse, Internet et les médias sociaux. De cette manière, le régime, qui est en train de s’effondrer, tente de se maintenir en vie et de cacher ses vrais problèmes.

Nous sommes une institution culturelle qui traite les problèmes culturels, sociaux et politiques du peuple kurde et essaie de les résoudre avec notre peuple. Dans le cadre de nos activités en tant que Mala Kurda, nous sommes systématiquement attaqués par le régime turc avec des campagnes de dénigrement et des tentatives de criminalisation.

Les campagnes de diffamation posent un danger aigu

Néanmoins, un danger aigu émane de cette forme de guerre psychologique. Maintenant, ce concept est censé être mis en œuvre efficacement en Europe également. Comme l’État allemand l’a communiqué, environ 8 000 collaborateurs des services secrets turcs sont en Allemagne dans l’emploi. Avec la diffamation progressive et la criminalisation des associations kurdes en Allemagne, cela concerne le travail indirect et souvent aussi direct des services secrets turcs et du régime en général. »

L’association a averti que l’État turc tente de cette manière d’inciter et d’organiser des attaques contre les associations kurdes: « Les allégations selon lesquelles une jeune femme qui a quitté son domicile en janvier a été kidnappée par le PKK et détenue dans notre association sont diffusées et systématiquement dispersées par le régime. les médias dans le cadre de la politique spéciale de guerre. Cela devrait faire de notre association une cible d’attaques. » (L’année dernière, il y avait déjà eu des attaques massives contre des institutions de gauche et kurdes par des fascistes turcs à Vienne.)

« Nous allons intenter une action en justice »

« Nous condamnons ces rapports de mensonges. À cet égard, nous appelons les personnes impliquées de manière significative dans ce jeu de l’État turc à ne pas devenir un outil. Nous déclarons que nous allons engager toutes les poursuites judiciaires. contre ces attaques contre nos institutions, leurs dirigeants et leurs membres, et nous appelons le peuple à être vigilant contre la propagande mensongère. »

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici