Forensic Architecture déclare que Tahir Elçi a été assassiné par la police turque

0
568

TURQUIE / BAKUR – Le 28 novembre 2015, Elçi, éminent avocat kurde des droits humains, a été tué par balle lors d’une conférence de presse à Diyarbakır (Amed), au Kurdistan turc. La deuxième audience du procès du meurtre de Tahir Elçi se tiendra le 3 mars.

Forensic Architecture* a examiné de manière indépendante les preuves partagées avec eux par le procureur turc.

L’enquête a identifié les personnes qui devraient être traitées comme des suspects dans l’affaire. Ces résultats soulignent la nécessité pour les autorités turques de lancer une nouvelle enquête efficace sur les circonstances de la mort d’Elçi. Le 14 décembre 2018, le Barreau a remis notre rapport aux enquêteurs de l’État.

À la veille de l’audience, Forensic Architecture a partagé un tweet dans lequel il a déclaré qu’ «il y a un problème avec l’acte d’accusation. Outre les policiers que nous avons identifiés, l’un des membres du PKK est également cité comme suspect du meurtre d’Elçi. Cependant, nos conclusions ont clairement montré que le membre du PKK n’avait pas tiré sur Elçi.»

Les résultats de l’analyse de Forensic Architecture ont confirmé avec une quasi-certitude qu’aucun des militants du PKK n’aurait pu tirer le coup de feu qui a tué Elçi. En fait, pendant une grande partie de la période pendant laquelle Elçi a été touché, Gürkan tenait clairement son arme par le canon, et donc incapable de tirer. Yakışır ne semble viser Elçi à aucun moment au cours de la période et finit par jeter son arme sur les policier.

*Forensic Architecture est un groupe de recherche multidisciplinaire basé à l’Université de Londres, qui utilise des techniques et des technologies architecturales pour enquêter sur les cas de violence d’État et de violations des droits de l’homme dans le monde. (Wikipedia)

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici