Manifestations kurdes contre le complot international

0
197
Le samedi 13 février, les Kurdes sont descendus en masse dans les rues à travers le monde pour demander la libération d’Abdullah Ocalan, chef historique du PKK. Les manifestants ont dénoncé également le complot international qui a permis la capture d’Ocalan en 1999.
 
De nombreuses manifestations ont été organisées dans le monde ce samedi pour marquer le 22e anniversaire de l’enlèvement d’Abdullah Öcalan.
 
Le 15 février marque le 22e anniversaire du complot international qui a permis la capture et l’emprisonnement du fondateur du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) sur l’île-prison d’Imrali, en Turquie. Depuis 22 ans, Öcalan est détenu à l’isolement absolu sur l’île de la mer Marmara. Un isolement interrompu uniquement par des visites sporadiquement autorisées de membres de la famille et d’avocats.
 
Le dernier contact avec le dirigeant kurde remonte à 2020 lorsqu’une visite familiale a eu lieu le 3 mars, après un incendie sur Imrali environ une semaine plus tôt. Le 27 avril, les autorités ont autorisé une conversation téléphonique avec son frère. Les deux contacts n’ont été possibles que grâce à la pression publique massive. Depuis lors, Öcalan a de nouveau été complètement isolé du monde extérieur.
 
Voici certaines des villes où les Kurdes ont manifesté le samedi 13 février pour demander la libération d’Ocalan: Paris, Strasbourg, Rome, Sydney, Milan, Bruxelles, Nantes, Nuremberg, Brême.
 
 
Photo: Jaques Leleu 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici