Nettoyage ethnique: La Turquie a chassé les Kurdes de 3 villages d’Afrin

0
1116
SYRIE / ROJAVA – L’Armée turque et ses gangs islamistes ont chassé des Kurdes de trois villages d’Afrin et mis la main sur tous leurs biens et propriétés. L’Armée turque a créé une base militaire dans cette région et également détruit le cimetière du village.
 
Les villages Şêxurza jêrîn, Şêxurza Ortê et Şêxurza Jorîn sont attachés au district de Bilbilê, dans la région d’Afrîn. 
 
Les photos envoyées au Rûdaw montrent clairement la destruction du village de la part de l’Armée turque et ses milices d’opposition syrienne.
 
Şêxurza jêrîn, et de même façon les deux autres village de Bilbilê sont vidés complétement de ses habitants kurdes.
 
A Şêxurza Ortê aussi, on ne voit que des maisons ruinées et détruites sur les photos.
 
Sur les photos que le propriétaire d’une maison a envoyé au Rudaw, on voit bien que la maison à été détruite complètement et que les biens sont pillés.
 
Selon Ehmed Şêxo, le propriétaire d’une maison du même village, les photos des Loups gris qui symbolisent le nationalisme turc sont dessinés sur les murs de sa maison.
 
Les villages de Şêxurzê se composent de 500 maisons qui abritaient environs 3000 habitants. Après l’invasion turque en mars 2018, il ne restait que 1000 habitants sur 3000, les autres ayant fui les massacres.
 
Actuellement il n’y a aucun Kurde dans le canton et les Arabes de l’environ de Ghouta et de Homs sont emmenés et installés dans la région. Cependant le pourcentage de destruction de Şêxurza Ortê est de 80 à 90 %.
 
La plupart des maisons de Şêxurza jorîn sont détruites et il est devenu une base militaire pour l’Armée turque. Ainsi le cimetière du village est profané et détruit avec une pelleteuse.
 
Ebû Telal, le commandant de Siqûr el-Şemal, originaire de Hama, a vendu les biens des villageois Kurdes à 12,000 dollars à un entrepreneur d’Al-Babe.
 
Avec la décision de Conseil municipal de Bilbilê les matériaux en fer des constructions du canton sont donnés gratuitement au même entrepreneur.
 
Tous les champs des oliviers et les outils de traitement des olives des Kurdes sont également pillés.
 
Ehmed Şêxo, originaire de village Şêxurzê qui a visité son village avant l’offensive de Turquie, a déclaré ; « Après la prise contrôle d’Afrin et le village de Şêxurzê de la part des forces d’occupations de Turquie et ses bandes le village est complétement détruit et pillé. Plus de mille d’oliviers de ma famille sont coupés et brulés. »
 
Ils n’ont pas que détruit et pillé des maisons de Şêxurzê, mais aussi profané le cimetière du village.
 
La source qui nous a envoyé les photos du cimetière, a déclaré que le but de cette destruction est d’effacer toutes traces d’habitants autochtones de la région de Çiyayê Kurmênc (Montagne kurde), pour qu’ils puissent changer l’identité de cette région.
 
Article de Rudaw

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici