Un responsable militaire de Girê Spî réfute les allégations d’accord avec la Russie concernant Ain Issa

0
202
SYRIE / ROJAVA – Le commandant en chef du Conseil militaire de Girê Spî (Tal Abyad) a démenti tout accord avec les forces russes concernant Ain Issa, région contrôlée par les forces arabe-kurdes. Il a déclaré que leurs forces faisaient face aux tentatives turques de prendre le contrôle la route internationale.
 
Lundi, des attaques d’artillerie turque ont visé des villages sur l’autoroute M4, à 3 km à l’est de la ville d’Ain Issa, un jour après le meurtre de 6 mercenaires lors d’une opération d’infiltration ratée visant à contrôler les villages d’Al-Jahbel et Al-Mushairfah, avec des soutien.
 
Le commandant du Conseil militaire de Tal Abyad pour Girê Spî, Riad al-Khalaf s’est entretenu avec l’agence de presse ANHA et a déclaré qu’en ce moment, leurs forces répondaient aux attaques de la Turquie et de ses mercenaires voulant contrôler la route internationale M4.
 
Al-Khalaf a affirmé que toutes les nouvelles concernant tout accord avec les forces russes étaient « sans fondement » et que la carte de la situation est toujours intacte après 6 semaines de renforcement et d’agression militaire turque.
 
Cela intervient alors que la présence des forces gouvernementales syriennes est limitée à un certain nombre de points militaires sur les lignes d’engagement, à la lumière des renforts militaires russes pour les lignes arrière.
 
La ville d’Ain Issa est témoin de manifestations quotidiennes devant la base russe, parallèlement aux bombardements turcs qui ont ciblé les environs de la base pendant des semaines sans aucune réponse militaire ou politique de l’État russe garant.
 
Les forces russes et les forces gouvernementales syriennes sont déployées dans les zones de contact avec l’occupation turque et ses mercenaires, à la suite de l’accord de Sotchi du 22 octobre entre Moscou et Ankara, pour surveiller le processus de cessez-le-feu. C’est en effet ce que les forces russes ignorent, malgré les victimes des bombardements turcs visant les quartiers nord d’Ain Issa et un certain nombre de villages sur la route internationale.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici