Taybet Inan, une femme kurde tuée par des soldats turcs et dont le corps est resté dans la rue pendant 7 jours

0
634
TURQUIE / BAKUR – Le 19 décembre 2015, Taybet Inan, une femme kurde de 57 ans, a été abattue par les forces armées turques à Silopi. Son cadavre est resté dans la rue, sous les yeux de ses enfants pendant 7 jours car les soldats turcs tiraient sur tous qui sortaient de la maison. Cette mère de 11 enfants avait reçu 10 balles.
 
Le 14 décembre 2015, un couvre-feu a été déclaré dans le district de Silopi, dans la province de Şirnak, dans le nord du Kurdistan. Taybet Inan, 57 ans, a été abattue le cinquième jour de l’interdiction. Son corps a été laissé pourrir dans la rue pendant sept jours et n’a pas pu être récupéré en raison du siège des forces turques qui a empêché les secouristes d’atteindre les lieux. Des proches et des voisins ont été abattus alors qu’ils tentaient de récupérer le corps de la mère d’onze enfants. Les soldats turcs ont également tué son beau-frère Yusuf Inan.
 
Des mois de siège militaire dans les villes du Kurdistan du Nord
 
Un mois après les élections législatives de juin 2015, le président Recep Tayyip Erdoğan a annoncé la fin du processus de paix entre le gouvernement turc et le PKK. L’AKP est rapidement revenu à la stratégie de terreur de l’État contre la population kurde. Cela a été suivi d’un siège militaire de plusieurs mois dans plusieurs villes et villages dont Amed (Diyarbakir), Şırnak, Cizre, Silopi et Nusaybin, qui ont coûté la vie à des centaines de civils. Même cinq ans après, ont ne sait toujours par le nombre exact de civils tués par les forces armées turques dans les villes kurdes pendant l’hiver 2015 / 2016.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici