Un américain obtient le permis de tuer des chèvres sacrées de Dersim

0
784
TURQUIE / BAKUR – Le chasseur américain Bradley Garrett Van Hoose a obtenu un permis pour chasser des chèvres de montagne dans la région kurde de Dersim. Ces chèvres sont en voie de disparition mais les autorités turques préfèrent gagner de l’argent grâce à leur chasse en vendant des permis à abattre.   
 
Les chèvres de montagne, considérées comme sacrées par les Kurdes alévis de Dersim en raison de leur importance dans les mythes religieux du Dersim, sont la cible des chasseurs. Bien qu’elles soient protégées par les habitants de la région, elles sont tuées par des chasseurs qui viennent d’autres régions du monde pendant la saison hivernale.
 

Un citoyen américain a obtenu une licence de chasse de l’Agence turque de protection de l’environnement pour tuer une chèvre de montagne dans la province de Dersim. Le collectionneur de trophées sera dans la région autour du village de Salördek à Pülümür entre le 7 et le 13 décembre, a annoncé une association locale nommée Dersim Araştırmaları Merkezi – DAM. La population de Dersim est inquiète: les chèvres de montagne sont considérées comme sacrées dans la foi alévie. Elles sont également menacées d’extinction.

En juillet, le ministère turc de l’Agriculture et des Forêts a dû retirer un appel d’offres pour la chasse de 17 de ces animaux dans plusieurs quartiers de Dersim – après de violentes protestations d’organisations de protection des animaux et de résidents de la province. Aujourd’hui, l’autorité fait une nouvelle tentative avec le bail de chasse pour ne pas tenir compte de l’accord de protection des espèces bernois, qui a également été ratifié par la Turquie.

Hobby cruel: la chasse au trophée

La chasse aux trophées est un passe-temps particulièrement horrible que d’innombrables êtres vivants paient de leur mort. À la recherche de ce frisson spécial, les chasseurs amateurs voyagent dans des contrées lointaines pour tuer des animaux exotiques et rares. Les prestataires de voyages de chasse ne laissent rien à désirer, car, comme le montre le cas actuel de Dersim, même des permis de tir pour les espèces menacées peuvent être obtenus. La saison des amours des chèvres sauvages se situe entre décembre et février. Selon des militants écologistes de la région, des voyages de chasse illégaux à Dersim ont souvent eu lieu pendant cette période pour essayer de tuer autant d’animaux que possible.

Nom du touriste chasseur connu

Selon l’association DAM, l’Américain qui veut aller chasser les chèvres à Dersim s’appelle Bradley Garrett Van Hoose. Les habitants de la région sont indignés et demandent aux autorités d’annuler l’octroi de licences. La chasse des chèvres de montagne est considéré comme un massacre de la nature.

L’ancien gouverneur avait interdit la chasse

En janvier 2019, après une vague massive de protestations et une campagne de signature, la chasse aux animaux sauvages a été interdite à Dersim. L’interdiction a été émise par le gouverneur de la province à l’époque et comprenait le braconnage d’animaux tels que les chèvres sauvages, les lynx, les loutres, les ours bruns, les perdrix, les loups et d’autres espèces. Depuis le transfert de l’ancien gouverneur Tuncay Sonel dans une autre province, des règles différentes s’appliquent.

Chèvres de montagne sacrées dans la foi alévie

Dersim est la région avec la plus forte proportion de Kurdes de confession alévie. L’Alevisme est une croyance en une société naturelle, selon laquelle les relations entre tous les êtres vivants sont fondées sur la reconnaissance mutuelle et sur une société communautaire, solidaire et de partage. Tous les peuples sont égaux quelle que soit leur appartenance ethnique et leur religion. Les êtres vivants, c’est-à-dire les personnes, les animaux et les plantes, sont considérés comme sacrés. Les chèvres de montagne jouissent d’un statut spécial dans l’alevisme, car elles sont vénérées comme étant les animaux du troupeau du prophète Xizir (Hızır). Selon la doctrine de la foi alévie, les frères Xizir et Ilyas vivaient en prophètes et buvaient «l’eau de l’immortalité» pour courir au secours de ceux qui en avaient besoin. Selon cette croyance, Xizir vient en aide à ceux qui sont dans le besoin sur terre, tandis qu’Ilyas vient en aide à ceux qui sont en mer.

 
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici