L’Allemagne va interdire les « Loups Gris »

0
386
BERLIN – Le gouvernement allemand va vers l’interdiction de l’organisation d’extrême droite turque « Loups Gris ». Une motion conjointe de la CDU / CSU, du SPD, du FDP et des Verts a été approuvée au Bundestag.
 
Le gouvernement allemand envisage d’interdire l’organisation d’extrême droite turque « Loups Gris ». Une motion conjointe de la CDU / CSU, du SPD, du FDP et des Verts a été approuvée par la majorité parlementaire au Parlement allemand aujourd’hui. Une éventuelle interdiction des associations du mouvement dit « Ülkü Ocaklari » (Foyers idéalistes) sera maintenant examinée par le ministère fédéral de l’Intérieur en tant qu’autorité responsable.
 
La raison invoquée pour la demande d’examen était que l’idéologie ultra-nationaliste des LG est inhumaine et une menace pour l’ordre fondamental démocratique libre en Allemagne et qu’ils sont racistes, fascistes et antisémites.
 
Il y a deux semaines, la France avait dissous les «loups gris» dans le pays. Le gouvernement d’Emmanuel Macron a déclaré que le mouvement alimentait la discrimination et la haine et était impliqué dans des actions violentes et des provocations publiques, plus récemment dans le contexte du conflit Azerbaïdjan-Arménie à Artsakh (Haut-Karabakh). Fin octobre, plusieurs centaines de Turcs ont organisé une chasse aux Arméniens à Décines-Charpieu près de Lyon et plus au sud dans la Vienne. À Décines, même le mémorial du génocide arménien de 1915 a été saccagé. Dans la motion approuvée aujourd’hui, la décision française est expressément saluée par le parlement allemand. ANF
 
Après les attaques récentes visant les Arméniens de France, le gouvernement français avait dissout l’organisation fasciste turque « Loups Gris » qui terrorise depuis des décennies les Kurdes, les Arméniens et les opposants turcs réfugiés en Europe. Mais en Allemagne, cette même organisation avait refait surface il y a quelques jours avec des menaces de mort visant les Arméniens d’Allemagne qualifiés de « chiens infidèles d’Arménie », « enfants répugnants d’Arménie ».

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici