FÉMINICIDES: Au moins 256 femmes tuées en dix mois en Turquie

0
485
TURQUIE / BAKUR – Au moins 256 femmes ont été assassinées et au moins 197 autres sont mortes dans des circonstances suspectes de janvier à octobre 2020 en Turquie et dans les régions kurdes du Bakur (Kurdistan du Nord).
 
Le Centre de recherche socio-politique sur le terrain a publié son rapport de 10 mois sur le féminicide. Le rapport couvre les mois de janvier à octobre 2020 et souligne qu’au moins 256 femmes sont mortes des suites d’un meurtre et qu’au moins 197 femmes sont décédées dans des circonstances suspectes au cours de la période de 10 mois.
 
Le rapport a été compilé en comparant les données obtenues de nombreuses agences, sites et publications, dont la plate-forme « Nous stopperons les féminicides » (« Kadın Cinayetlerini Durduracağız Platformu »), Bianet, Jînnews, agence Mezopotamya.
 
Selon les données du rapport, les trois principales villes pour le nombre de féminicides enregistrés sont Istanbul (37), Izmir (19) et Antalya (13). Les provinces où aucun féminicide n’a été signalé dans les médias sont Artvin, Bayburt, Hakkari, Karaman, Malatya, Siirt, Tokat et Dersim.
 
Istanbul a également été la première ville en ce qui concerne les femmes décédées dans des circonstances suspectes (19), suivie par Antalya (18) Amed (11) Aydın (11) et Mardin (10).
 
Le rapport indique que 37,9% des femmes assassinées ont été tuées par le mari de leur ancien mari, 18,4% par des connaissances / parents et 16% par l’homme avec qui elles étaient.
 
Le rapport ajoute que 57,8% des femmes ont été tuées par des armes à feu, 27,3% par des outils coupants, 6,6% par noyade et 3,5% par des coups. Dans 3,5% des meurtres, la manière dont les victimes ont été tuées n’a pas été établie.
 
En examinant les données sur la façon dont le féminicide s’est produit année après année, le rapport indique qu’il existe une relation directe entre l’augmentation du féminicide / meurtre et l’augmentation de la possession d’armes personnelles.
 
En outre, 54,3% des femmes ont été tuées à la maison, 33,6% dans la rue, au travail et dans des lieux publics…
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici