SYRIE. Les négociations entre les Kurdes et Damas ont échoué

0
161
SYRIE / ROJAVA – La politicienne kurde, Ilham Ehmed, a évoqué les négociations avec le gouvernement de Damas et les tentatives de résolution de la crise syrienne, en ajoutant que les négociations avec le régime syrien avaient échoué.
 
Ilham Ehmed s’est exprimée lors du 8e atelier du Conseil démocratique syrien (MSD) qui se tient dans la ville de Qamishli.
 
« UN PROCESSUS EN CRISE »
 
La coprésidente du conseil d’administration de MSD, Ilham Ehmed, a évoqué les négociations avec le gouvernement syrien et les tentatives de résolution de la crise syrienne.
 
Signalant que les peuples syriens et la situation politique dans le pays se sont transformés en crise en raison de l’intervention croissante des puissances régionales et internationales, Ilham a déclaré: «La raison de cette situation est que les forces discutent de la crise syrienne entre elles. Nous avons vu que les réunions d’Astana et de Genève n’ont apporté aucun résultat positif. Parce que ces réunions se sont tenues sans vrais représentants de la Syrie. Des réunions comme Astana ont entraîné un changement démographique. La moitié des Syriens ont dû migrer, des milliers de personnes ont perdu la vie. En raison des affrontements entre le régime syrien et l’opposition, la Syrie est devenue un champ de bataille. Maintenant, nous avons des processus plus difficiles devant nous».
 
« ENTÊTEMENT DU GOUVERNEMENT SYRIEN »  
 
Ehmed a souligné que; « La révolution syrienne a commencé par des actions pacifiques et exigeant la liberté, mais lorsque l’opposition s’est transformée en groupes armés servant les intérêts des puissances étrangères, elle a commencé à ne pas servir le peuple syrien. »
 
Ilham Ehmed a poursuivi ainsi : « Le régime de Damas se considère comme l’ancien propriétaire de la Syrie. Pour cette raison, il essaie de convaincre les PDI et de les ramener dans leurs régions. Il s’agit d’une guerre spéciale menée par le gouvernement de Damas. Quand nous regardons les incidents de Deir ez-Zor, nous pouvons voir cette guerre spéciale de Damas. Alors que le gouvernement de Damas doit résoudre la crise syrienne et instaurer la paix et la sécurité dans la région, il fait le contraire. Il tente de provoquer des conflits entre Kurdes et Arabes. Le gouvernement de Damas interrompt les tentatives de solution à la crise syrienne. »
 
Déclarant que les négociations entre le gouvernement de Damas et l’administration autonome n’ont donné aucun résultat, M. Ehmed a souligné que bien que la Russie ait assumé le rôle de garant dans les négociations, aucun résultat n’a été obtenu.
 
LES FORCES POLITIQUES KURDE DANS LES NÉGOCIATIONS
 
Attirant l’attention sur les pourparlers entre les forces politiques kurdes, Ehmed a déclaré: « Avec l’ouverture des négociations entre les parties kurdes, des allégations ont été faites selon lesquelles les pourparlers serviraient à diviser la Syrie, les Kurdes bénéficieraient de la richesse du pays (…). Ces affirmations ne sont pas fondées. Les pourparlers en question sont importants pour unifier la Syrie, contrairement à ce qui est prétendu. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici