TURQUIE. Attaques racistes anti-kurdes: 5 morts et de nombreux blessés en 7 ans

0
179
TURQUIE / BAKUR – Une attaque raciste visant des ouvriers kurdes a fait un mort et deux blessés hier soir dans la région d’Afyon. Cette attaque intervient une semaine après l’attaque raciste qui a visé des ouvriers agricoles kurdes à Sakarya.
 
Les attaques racistes visant les Kurdes en Turquie ne peuvent avoir lieu si les auteurs étaient poursuivis et punis par la justice. Pire encore, parfois, ces attaques ont eu lieu avec la participation directe de l’État qui les a sous-traités à des structures paramilitaires.
 
Le génocide arménien, les massacres de Dersim, Zilan, Koçgiri, le pogrom d’Istanbul des 6 et 7 septembre 1955, de Maraş, Çorum, Madımak et d’Istanbul / Gazi (dans le quartier Gazi d’Istanbul où vivent essentiellement des Kurdes alévis, plusieurs civils ont été tués par des paramilitaires et la police ensuite entre le 12 et 14 mars 1995)… sont les attaques les plus connues visant les minorités ethniques/religieuses de Turquie. Mais en plus de ces massacres/génocides/pogroms, il y a d’autres attaques racistes plus fréquentes visant les Kurdes qui se sont multipliées ces dernières années.
 
Ces attaques se sont intensifiées après les élections du 7 juin 2015. Au cours d’une période de 5 mois, près de 400 organisations provinciales et de district, y compris le bâtiment du siège du Parti démocratique des peuples (HDP), ont été attaquées. Les bâtiments du parti ont été incendiés, détruits et les objets à l’intérieur ont été saccagés.
 
La longue liste d’attaques racistes 
 
Au cours des 7 dernières années, 4 Kurdes ont été tués, tandis que plus de 10 autres ont été blessés à la suite d’attaques racistes, selon les rapports de presse.
 
5 Kurdes tués dans des attaques racistes en 7 ans:
 
* Sedat Akbaş, 21 ans, qui parlait kurde au téléphone à l’arrêt de bus à Istanbul / Kagithane en septembre 2015, a été tué à coup de couteau par 6 fascistes turcs. La municipalité de l’AKP n’ayant pas fourni de véhicule funéraire à Akbaş, sa dépouille a dû être envoyée à Batman en bus.
 
* Le 16 décembre 2018, Kadir Sakçı, 43 ans, a été tué par une arme à feu dans le quartier de Hendek, Sakarya, tandis que son fils BS, 16 ans, a été grièvement blessé lors de la même attaque. Alors que le père et le fils parlaient kurde, H.U. a demandé: « Êtes-vous kurdes ou syriens? » Sakçı a répondu « Nous sommes kurdes » et l’homme leur a dit « Je ne vous aime pas de toute façon », a sorti son pistolet et a tiré.
 
* Le 23 août 2019, Şirin Tosun, un ouvrier agricole kurde, a été agressé par 6 racistes à Sakarya. Sirin Tosun, 19 ans, a été lynché par six personnes pour avoir parlé kurde dans le district d’Adapazarı de Sakarya, puis atteint d’une balle dans la tête avec une arme à feu. Il a perdu la vie après 54 jours de lutte à l’hôpital. Şirin Tosun s’était rendu à Adapazarı pour ramasser des noisettes avec sa famille.
 
* Le 31 mai 2020, un jeune homme du nom de Barış Çakan, vivant à Etimesgut, Ankara, a reçu des coups de couteau au cœur pour avoir écouté de la musique kurde. Bien que le ministre turc de l’Intérieur, Süleyman Soylu, se soit entretenu avec la famille de Çakan après le meurtre, il a déclaré publiquement que ce qui s’était passé n’était pas une attaque raciste.
 
* 13 septembre 2020, des ouvriers kurdes du bâtiment originaires d’Erciş qui se rendaient au travail dans le district de Dinar à Afyon ont été attaqués avec des armes à feu. L’ouvrier du bâtiment Özkan Tokay a perdu la vie dans l’attaque, Fırat Tokay et Emrah Ö. ont été blessés.
 
 
Blessés lors d’attaques racistes:
 
* Rıdvan Işler a été attaqué par un groupe de racistes parce qu’il parlait kurde dans un bus à Istanbul en 2013. Işler et ses proches étaient menacés depuis longtemps.
 
* Un soldat kurde a été attaqué par des racistes le 10 novembre 2018. Fikret Aydemir, qui était soldat à Ağrı, a été harcelé pendant longtemps par des soldats racistes parce qu’il parlait kurde et il avait été menacé. Aydemir a finalement été attaqué et blessé et a dû être soigné à l’hôpital pendant longtemps.
 
* En novembre 2019, Ekrem Yaşlı, 71 ans, qui subissait une chirurgie oculaire à l’hôpital de l’Université Çanakkale, a été attaqué pour avoir parlé kurde avec sa femme. Yaşlı a été attaqué par un autre patient.
 
Le 4 septembre 2020, la famille Demir a été attaquée par des racistes dans le quartier Ortaköy de Sakarya, où ils étaient allés cueillir des noisettes. La famille est originaire de Mardin/Mazıdağ. Elle était partie à Sakarya en tant que travailleurs saisonniers. Le 4 septembre, lors de l’attaque, la famille Demir a dû retourner rapidement dans son village.
 
Une fois de retour dans leur village, la famille a déclaré à la presse: « 17 d’entre nous sont allés travailler à Sakarya. Les propriétaires des champs nous ont insultés. Nous avons donc voulu quitter le travail. Ils nous ont attaqués avec des outils pointus en informant les villageois environnants également. Nous avons été attaqués parce que nous sommes Kurdes. »
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici