TURQUIE. Six femmes arrêtées pour s’être rassemblées dans une maison

0
364
ISTANBUL – Six femmes activistes, dont la coprésidente du parti ESP, Özlem Gümüştaş, ont été arrêtées par la police au motif « d’avoir tenu une réunion dans une maison ».
 
La coprésidente du Parti socialiste des opprimés (ESP) Özlem Gümüştaş, la porte-parole de l’Assemblée des femmes socialistes (SKM) Deniz Aktaş, membres de l’ESP-SKM Çiçek Otlu, Satiye Ok, Ebru Yiğit, Züleyha Mangan, Ezgi Bahçeci, Tanya Kara et la coprésidente d’HDP Edremit, Sevgi Özdem Altınoluk, ont été arrêtées à Balıkesir dimanche matin.
 
Les avocats ont indiqué que les femmes du SKM étaient venues à Balıkesir pour discuter d’une série d’initiatives féminines, dont la mise en pratique de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, appelée l’ « accord d’Istanbul », alors que des féminicides et les violences faites aux femmes font les unes de l’actualité dans le pays, ainsi que des développements politiques et de la loi n ° 6284. En même temps, elles étaient en vacances. Les avocats ont déclaré qu’apparemment, la raison de l’arrestation était précisément la réunion tenue à la maison.
 
La semaine dernière, dans de nombreuses villes de Turquie et du Kurdistan du Nord, on a assisté à des marches de protestation organisées par des femmes contre le meurtre de Pinar Gultekin, une jeune Kurde de 27 ans, par son ex petit ami.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici