ROJAVA. Le sort inconnu d’une femme kurde kidnappée à Afrin il y a un an

0
544
SYRIE / ROJAVA – Une femme kurde âgée a été kidnappée il y a un an par les mercenaires alliés à la Turquie qui ont pris possession de son domicile. Depuis, son sort reste inconnu.
 
Le sort de la femme âgée, Umm Alaa, reste inconnu depuis près d’un an, depuis qu’elle a été enlevée par les mercenaires du Front du Levant à son domicile dans le quartier d’Ashrafiyeh, à Afrin.
 
Le vrai nom d’Umm Alaa est Zahida Shabak. Elle est originaire du village de Naza, dans le sous-district de Bulbul.
 
Umm Alaa a été kidnappée sous prétexte de posséder des armes, car les gangs islamistes avaient placé des armes à feu dans sa maison, l’accusant d’être affiliée aux YPG ;  une sale machination pour s’approprier sa maison.
Suite à son arrestation, sa maison a été saisie et son contenu pillé.
Le 20 novembre 2019, des hommes armés du Front du Levant ont pillé la maison de Umm Alaa, enlevée depuis l’été précédent. 
 
Le site web Afrin Post ajoute que le beau-frère d’Umm Alaa, Joan Waqqas, a tenté de restaurer sa maison et celle de sa belle-mère, en déposant une plainte auprès de la faction « Police militaire », mais que la faction du Front Sham l’a également kidnappé, un mois plus tard, et l’a libéré récemment après avoir payé une rançon de 3 000 dollars, et avoir également renoncé à réclamer les maisons que la faction avait saisies.
 
Organisation des droits de l’Homme-Afrin-Syrie.
Rêxistina Mafên Mirovan-Efrin- Suriyê 19 juillet 2020.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici