HDP : Sainte-Sophie est un patrimoine de l’humanité vieux de 15 siècles

1
128
« Les décisions relatives au patrimoine commun de l’humanité ne peuvent pas être prises en fonction des jeux politiques du gouvernement » déclare le HDP.
TURQUIE – Sevtap Akdağ Karahalı, porte-parole du Parti démocratique des peuples (HDP) pour les politiques d’éducation, les sports, la culture et la commission artistique, a publié une déclaration concernant la décision de la Turquie de convertir Sainte-Sophie en mosquée.
 
Déclaration 
 
« Coincé dans toutes les questions de politique intérieure et étrangère, incapable de gérer les crises économiques et sociales, et connaissant une impasse en raison du coronavirus, le bloc au pouvoir de l’AKP-MHP a une fois de plus mis à mal les atouts historiques et culturels comme outil politique pour trouver une issue.
 
Après avoir tenté d’influencer des personnes pieuses pendant les campagnes électorales avec le slogan « Que Sainte-Sophie soit une mosquée » et en dissimulant les réalités du chômage et de la pauvreté, le gouvernement a repoussé les limites du droit international et des conventions culturelles de l’humanité en faisant adopter par le Conseil d’État une décision [sur Sainte-Sophie]. Le Conseil d’État est devenu partie prenante à un jeu politique en prenant une décision conforme aux ordres et aux attentes politiques du gouvernement. Il s’agit clairement d’une décision politique.
 
L’histoire et la culture humaines ne doivent pas être soumises à la discrétion arbitraire du gouvernement, en Turquie ou ailleurs. Aucun État ne devrait avoir le droit de revendiquer la propriété du patrimoine culturel commun de l’humanité et de prendre des décisions arbitraires à son sujet. Servant de pont entre le passé et l’avenir, ce patrimoine culturel ne devrait pas être utilisé par le gouvernement comme un terrain de jeu politique pour des gains matériels ou des votes supplémentaires ou sous le prétexte de la « sécurité ». Cela s’applique à Sainte-Sophie ainsi qu’à Hasankeyf, qui est un site monumental du patrimoine culturel détruit pour la construction d’un barrage.
 
Héritage de l’humanité depuis 15 siècles, Sainte-Sophie est devenue un site sacré pour les communautés chrétiennes et musulmanes. Il ne peut être modifié par un décret de l’État et monopolisé au nom d’une seule religion. La décision de Sainte-Sophie est un montage politique du gouvernement et reflète son intransigeance vis-à-vis de l’héritage culturel.
 
Pour le HDP, Sainte-Sophie fait partie du patrimoine culturel de l’humanité. La décision a été prise avec des sentiments religieux et nationalistes, et elle est erronée en termes historiques et culturels. Le Conseil d’État a donc laissé un héritage de l’humanité à la merci du gouvernement de l’AKP et s’est intégré à la machine de propagande électorale de l’AKP.
 
Ce qu’il faut faire, c’est l’abrogation immédiate de cette décision et la formation d’un nouveau statut institutionnel non étatique pour Sainte-Sophie. À ce stade, nous suggérons qu’un groupe d’experts indépendants, économiquement et administrativement autonomes du gouvernement et travaillant sous la supervision de l’UNESCO, se charge de la protection et de la préservation de ce patrimoine historique. Sainte-Sophie peut ainsi rester un site du patrimoine culturel commun que les gens de toutes les confessions peuvent visiter librement et auquel ils peuvent rendre hommage. Le principe de base devrait être la protection de ces sites contre l’exploitation et les abus politiques. Cela s’applique non seulement à Sainte-Sophie, mais aussi à tout le patrimoine historique en Turquie et dans le monde.
 
Le gouvernement devrait immédiatement mettre un terme aux simples montages électoraux et à son manque de courage. Sainte-Sophie appartient à l’histoire et ne peut être utilisée comme terrain de jeu politique ».
 
 

1 COMMENTAIRE

  1. Au-delà du simple critère de monument historique, les basiliques témoignent surtout d’un multiconfessionnalisme religieux qui pouvait mettre fin aux conflits entre les religions armées des Chrétiens, des Musulmans, des Hébreux ; en Turquie, en Irak et en Syrie… au Kurdistan

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici