La justice suédoise clôture l’enquête sur le meurtre d’Olof Palme

0
203
STOCKHOLM – La justice suédoise a clôturé l’enquête sur le meurtre non résolu du Premier ministre Olof Palme en 1986. Une décision qui ne laisse pas les Kurdes indifférents car la Turquie a tenté de criminaliser le PKK à travers cet assassinat.
 
Le procureur en chef de l’affaire, Krister Petersson, a déclaré que l’affaire était close car le principal suspect, Stig Engström était décédé en 2000.
 
Palme a été abattu à bout portant dans le centre de Stockholm alors qu’il rentrait du cinéma avec sa femme et son fils. La disparition de l’agresseur dans une rue secondaire a déclenché une énorme chasse à l’homme et une multitude de théories du complot.
 
Un petit criminel a été reconnu coupable du meurtre en juillet 1989, mais le jugement a été annulé par la suite, ouvrant le champ à des spéculations pendant des décennies sur l’implication de forces allant des services de sécurité sud-africains à l’armée suédoise et à la CIA.
 
« Ma décision est de mettre fin à cette enquête car le suspect est décédé », a déclaré mercredi le procureur en chef de la Suède, Krister Petersson, lors d’une conférence de presse tenue aux côtés du chef de l’enquête Hans Melander. Ils sont en charge du dossier depuis 2017.
 
Engström a été parmi les premiers à arriver sur la scène du crime en 1986 depuis la compagnie d’assurance Skandia où il travaillait.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici