TURQUIE. Les femmes en ont assez du sexisme ordinaire et des violences sexistes

0
841
FÉMINISME. En Turquie, les femmes ont ras-le-bol du sexisme, des violences sexistes, des féminicides et de l’oppression dont elles sont victimes au quotidien.
 
Trop, c’est trop, alors, il y a quelques jours, des féministes ont lancé une campagne de tweets dénonçant le sexisme ordinaire a fait la une des réseaux sociaux en Turquie sous le hashtag #ErkekDediğin. De nombreuses femmes et des personnalités publiques ont rejoint la campagne qui a fait tache d’huile sur les réseaux sociaux en Turquie. 
 
Le hashtag #ErkekDediğin (qu’on peut traduire par « comment doit être un homme ») n’est pas choisi au hasard. En effet, en Turquie, on sermonne les femmes à longueur de journée on commençant nos phrases par « kadin dediğin » (« comment doit être une femme ») et s’en suit une longue liste de ce que la femme doit faire et ne pas faire en tant que femme, ce qu’elle est, selon la société conservatrice turque.
 
Voici certains des tweets publiés sous le hashtag #ErkekDediğin :
 
« Comment a-t-il fait pour obtenir ce poste? Il a dû coucher. De toute façon, il est tout le temps en jean slim. » (sexisme au travail)
 
« Je vois des hommes qui mettent des mini-shorts serrés, du parfum et qui s’esclaffent dans la rue. Après, ils se plaignent d’avoir été agressés sexuellement. » (agression sexiste dans la rue)
 
« A partir de 22H00, les chauffeurs de nos autobus permettront aux hommes de descendre où ils veulent, pour leur sécurité. » (tweet de la mairie d’Istanbul, en référence à une mesure similaire mise en place pour les femmes.)
 
Selon plusieurs rapports, 413 femmes ont été victimes de féminicides en 2019 en Turquie.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici