TURQUIE. Le Parlement turc approuve la levée d’immunité de 3 députés d’opposition

0
170
TURQUIE – Le Parlement turc a approuvé jeudi la levée de l’immunité de poursuites de 3 députés d’opposition, dont 2 kurdes.
 
Les députés concernés sont les députés du HDP (Parti démocratique des peuples) Leyla Güven, Musa Farisoğulları et le député du CHP (Parti républicain du peuple) Enis Berberoğlu.
 
Le parlement turc a voté la levée de l’immunité des députés sur l’ordonnance du tribunal pour les peines de prison prononcées pour les trois députés. La décision a créé des tensions et des protestations.
 
Le vice-président du groupe parlementaire du CHP, Engin Altay, a soulevé une objection disant que la révocation de l’immunité d’un membre du Parlement était inconstitutionnelle. Les tensions continuent au Parlement.
 
Altay a décrit la révocation de l’immunité comme un coup d’État contre le Parlement, une imposition et une instruction.
 
La vice-présidente du groupe parlementaire du HDP, Meral Danış Beştaş, a déclaré : «Vous recherchez la légitimation d’une nouvelle illégalité. Le coup d’État du 4 novembre se poursuit. C’est un gouvernement pro-coup d’État. »
 
Beştaş a poursuivi : «Le pouvoir judiciaire n’est pas basé sur l’humanité. Ce gouvernement n’a rien à voir avec le Parlement et la volonté populaire. Leyla Güven et Musa Farisoğulları ont été condamnés à des peines de prison dans le procès principal du KCK. Ces juges sont actuellement en prison dans le cadre de l’affaire FETO. Ils ont été condamnés à perpétuité. Avec les peines de prison prononcées par ces juges, vous supprimez l’immunité de nos députés, pour lesquels des centaines de milliers de personnes ont voté. Ne prétendez jamais combattre les FETO. Vous dites plutôt que vous continuerez à organiser des coups d’État au 27e mandat également. Le peuple turc et nous savons tous très bien que vous êtes le véritable comploteur de coup d’État. Pourquoi n’avez-vous pas autorisé le procès de Hakan Fidan? Pourquoi n’avez-vous autorisé aucun procès pour vol et corruption? Vous instruisez le pouvoir judiciaire et renvoyez ces décisions au Parlement. Je demande, qui a donné cet ordre et pourquoi cette décision a-t-elle été lue aujourd’hui? C’est du fascisme. C’est l’oligarchie de la majorité. »
 
La coprésidente du DTK et la députée du HDP, Leyla Güven, a suivi l’Assemblée générale depuis le siège du DTK à Diyarbakır. Son premier commentaire sur la levée de l’immunité a été «Berxwedan jiyan e» (La résistance c’est la vie).
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici