La Turquie applaudit la torture et le viol d’un jeune Kurde par des policiers turcs

0
4284
TURQUIE / BAKUR – Des policiers turcs ont filmé la scène où ils torturaient et agressaient sexuellement Emir Cura, un jeune Kurde arrêté à Amed (Diyarbakir). Ces horreurs nous sont livrées via les réseaux sociaux alors que le monde est indigné devant le meurtre raciste de George Floyd, un Noir américain, par un policier raciste et que des responsables turcs, dont le Président Erdogan, condamnent le racisme étatique américain.
 
Emir Cura, le coupable idéal
 
Le policier turc, Atakan Arslan a été tué dans le quartier Bağlar d’Amed il y a quelques jours. Depuis, plusieurs jeunes Kurdes, dont Muhammet Emir Cura, ont été arrêtés par la police turque.

Cura est accusé d’avoir tué un policier à Amed et il subit ces actes barbares pour qu’il endosse le crime, même si les policiers turcs savent qu’il est innocent, ils feront tout pour l’inculper car en fin de compte c’est un Kurde et tous les Kurdes méritent le pire en Turquie, s’ils n’acceptent pas l’assimilation forcée et qu’ils ne deviennent pas des Turcs…
 
Torture et viol légitimés par des personnalités publiques turques
 
Avec la diffusion des images de torture de Cura sur les réseaux sociaux, on a assisté à un flot de tweets des fascistes turcs, mais aussi de personnalités publiques turques faisant l’éloge de la torture et du viol.
Emre Soylu qui a partagé le tweet suivant est conseiller d’un député du parti fasciste MHP. Il a fait l’éloge du crime dont ce jeune kurde est victime… en déclarant que « Le chien qui a (tué) notre vaillant policier Atakan Arslan, le traître Emir Cura est entre les bras compatissants du commissariat de Diyarbakir. » Depuis, Soylu a désactivé son compte…
 
 
Kürşat Karacabey, un universitaire turc à partagé sur son compte Twitter ces mêmes images en déclarant que « le nécessaire avait été fait » contre Emir Cura qu’il accuse d’avoir tué le policier turc.

 
Les fachos turcs ont également publié une vidéo où on entend les cris de gémissements d’un homme et d’autres qui hurlent en disant « konuş » (parle) prise  lors de la torture de Cura. On y voit le même carrelage sur lequel Jura est allongé nu, avec un le pied d’un policier sur le dos…
Les Kurdes sont victimes du racisme étatique
 
En Turquie et dans les régions kurdes du Bakûr sous l’occupation turque, l’Etat turc discrimine les Kurdes à cause de leur identité ethnique et mène une politique d’assimilation forcée depuis la création de l’Etat turc au début de XXème siècle. Cette politique d’assimilation passe par l’interdiction de parler en kurde, par des déportations de Kurdes dans d’autres régions de la Turquie et l’installation des Turcs dans les régions kurdes pour modifier la démographie de ces régions en la dékurdifiant. En plus de ces méthodes d’assimilation que certains qualifient de « douces », l’Etat turc n’hésite pas à recourir à des massacres de civils kurdes, comme on l’a vu à Dersim, Zilan, Marash, Roboski, Cizre, Sur, Nusaybin… au fil des décennies. Quand l’Etat turc a compris qu’il ne pouvait pas anéantir physiquement des dizaines de millions de Kurdes, il a décidé de les anéantir en détruisant leur langue, leur culture, leurs richesses naturelles, leur histoire comme on l’a vu à Hasankeyf avec le barrage Ilisu qui a fait disparaître 12 000 d’histoire de l’humanité en engloutissant la ville antique d’Hasankeyf. Sinon, pas plus tard que la nuit dernière, Barış Çakan, un jeune Kurde de 20 ans, a été tué à Ankara pour avoir écouté de la musique kurde sur son balcon.
 
Un Etat génocidaire allié de l’Occident et membre de l’OTAN
 
Les Kurdes dénoncent régulièrement la complicité de l’Occident dans le génocide des Kurdes par la Turquie. En effet, l’Europe et les Etats-Unis,  les institutions occidentales comme l’ONU et l’UNESCO, ainsi que l’OTAN sont les alliés de la Turquie. Ils soutiennent activement la Turquie dans sa guerre anti-kurde en lui vendant des armes et en fermant les yeux sur ces crimes et génocides visant les Kurdes au lieu de juger la Turquie devant la Cour pénale de la Haye ou en l’expulsant de l’OTAN. Les Kurdes étant colonisés et privé d’un Etat souverain, ils ne pèsent rien sur l’échiquier mondial, qu’importe s’ils ont terrassé les islamistes de DAECH / ISIS en Syrie et qu’on loue leur bravoure à travers le monde. Ils sont les sacrifiés de l’histoire et n’ont d’amis que leurs montagnes que l’Iran et la Turquie saccagent à coups de feux ou de bombardements…
 
Hashtag pour dénoncer la torture des Kurdes en Turquie
 
Des militants kurdes ont lancé une campagne de tweets pour dénoncer la torture visant les Kurdes en Turquie avec le hashtag #TurkeyTorturesKurds (la Turquie torture les Kurdes).
 
 
 
 
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici