TURQUIE. Zeynep Senpinar ou comment tuer une femme deux fois

0
500
FÉMINICIDE – en Turquie, les milieux conservateurs déclarent que Zeynep Senpinar, tuée par son copain qui n’a pas accepté la séparation, avait « un peu cherché la mort » avec sa façon de vivre librement… Ils pensent probablement que la jeune femme n’a pas été « punie » suffisamment pour avoir choisi une vie non conforme aux idées rétrogrades des islamistes des temps modernes.
 
Le 24 mai, Zeynep Şenpınar, une jeune Kurde de 22 ans, a été tuée à coup de couteau par son copain turc à leur domicile, dans la province de Muğla. Le copain l’aurait tuée car elle aurait mis fin à leur relation amoureuse.
 
En Turquie, les féminicides et les violences faites aux femmes et aux enfants ne font qu’augmenter dû au discours dominant des milieux conservateurs proches du pouvoir qui considèrent les femmes comme un « bien » appartenant aux maris, pères, fils… qu’on peut « punir » comme bon nous semble. Surtout que la « justice » turque n’applique pas de peines dissuasives contre les auteurs de féminicides et de violences masculines. Alors, il y a de quoi s’inquiéter pour la vie des femmes et des enfants en Turquie…
 
Sur les réseaux sociaux, les féministes réagissent au meurtre de Zeynep Senpinar en partageant le hashtag : #ZeynepSenpınarİcinSusma (Ne te tais pas pour Zeynep Senpinar)

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici