TURQUIE. Un cimetière des combattants kurdes détruit pour la troisième fois

0
194
TURQUIE / BAKUR – La profanation des cadavres et des tombes des combattants kurdes par les forces turques est devenue une tradition centenaire en Turquie. Il y a quelques jours, on découvrait avec effroi que 267 corps de combattants kurdes avaient été enfouis secrètement sous un trottoir d’Istanbul. Aujourd’hui, on apprend que l’armée turque a détruit pour la troisième fois le cimetière des combattants du PKK dans la campagne de Lice.
 
Le cimetière des combattants du PKK à Lice, UN district d’Amed, a été détruit par l’armée turque pour la troisième fois. C’est la deuxième année consécutive que les familles kurdes retrouvent les tombes de leurs enfants détruites lors de la visite traditionnelle au cimetière la veille de l’Aïd al-Fitr.
 

L’année dernière, plusieurs familles ont été confrontées à un scandale identique lorsqu’elles sont entrées dans le cimetière complètement détruit du quartier de Sisê (Yolçatı) un jour avant la fête islamique. En 2015, l’armée turque avait même bombardé le cimetière. Les familles ont laborieusement reconstruit le cimetière. Maintenant, il a de nouveau été dévasté.

Dans les environs immédiats de Sîsê, des opérations militaires contre la guérilla kurde ont lieu depuis des semaines. On soupçonne que le cimetière a été profané au cours des activités militaires turques.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici