IHD TURQUIE : Les gens doivent s’opposer aux attaques de cimetières et de funérailles

0
498

TURQUIE – ISTANBUL – En Turquie, les Kurdes et la minorité religieuse alévie sont victimes d’attaques racistes, jusque dans les cimetières où des tombes sont détruites par des soldats ou des fascistes turcs.

 
Öztürk Türkdoğan, co-président de l’Association des droits de l’Homme, a déclaré que les attaques contre les cimetières et les tombes étaient des signes d’une mentalité de haine envers les Kurdes et les Alévis. Cette déclaration intervient après l’attaque policière contre la cemevi (la maison cultuelle alévie) d’Istanbul / Gazi le samedi 9 mai, lors de la cérémonie mortuaire pour Ibrahim Gokçek, guitariste du Grup Yorum décédé le 8 mai.
 
Türkdogan a déclaré que l’attaque policière contre la cemevi, lieu de culte des Alévis, était inacceptable et que le fait de ne pas montrer de respect aux autres lieux de culte en dehors des mosquées signifiait qu’il y a un sérieux problème.
 
Il a également noté que ce genre d’attaques était une atteinte aux principes de laïcité en Turquie, et montrait aussi que la police turque recevait des ordres des autorités religieuses : « Si aucune procédure pénale n’est engagée à l’encontre des policiers responsables de ces attaques, cela signifie clairement que le gouverneur et le chef de la police d’Istanbul agissent pour des motifs religieux, ce qui est une situation très grave. Vous ne pouvez pas attaquer un enterrement parce qu’il a lieu dans le cimetière.
 
« Une fois de plus, ces attaques montrent la discrimination et la répression de la communauté alévie. Une situation déjà condamnée par la Cour européenne des droits de l’Homme à plusieurs reprises. En Turquie, il y a 20 millions d’Alévis. »
 
Rappelant que c’est un crime d’enlever les restes d’une personne et de détruire des tombes, Türkdoğan a souligné qu’une enquête doit être ouverte contre ceux qui le font. Déclarant que les attaques sur les funérailles et les cimetières constituent le crime d’ « insulte à la mémoire de la personne » selon le code pénal turc, Türkdoğan a déclaré que les victimes devraient déposer une plainte pénale concernant ces attaques. « Les Alévis ont été humiliés par les attaques dans les cimetières et le peuple kurde par la destruction des tombes ».
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici