Hommage à Hozan Mizgîn, la musicienne révolutionnaire kurde

0
511
Hommage à « Hozan Mizgîn à l’occasion du 28e anniversaire de son martyre avec le sens et l’esprit de résistance, qui sont devenus la huitième note de la musique kurde. »
 
Hozan Mizgin, née Gurbet Aydın, est une musicienne kurde qui faisait de l’ « art révolutionnaire ». Aujourd’hui, la communauté kurde lui rend hommage à l’occasion du 28e anniversaire de son martyre.
 
Hozan Mizgîn, l’une des voix féminines importantes de la musique kurde, qui a marqué la lutte de libération kurde avec sa tembur (instrument à corde kurde) et son fusil, continue de vivre grâce à ses chants repris par le peuple kurde. Hozan Mizgîn, née dans le village de Bileyder, à Batman, en 1962, a rejoint le PKK avec un groupe de jeunes peu avant le coup d’État de 1980.
 
La commission de la culture et des arts du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) a publié un communiqué pour rendre hommage à « Hozan Mizgîn à l’occasion du 28e anniversaire de son martyre avec le sens et l’esprit de résistance, qui sont devenus la huitième note de la musique kurde. »

Voici le communiqué de la commission de la culture et des arts du PKK:

« En ce mois de mai, que notre parti et notre peuple considèrent comme le mois des martyrs, nous commémorons les martyrs de la révolution, qui sont la garantie de l’avenir libre des Kurdes. Nous rendons hommage à tous les martyrs de la culture et de l’art. Nous commémorons Hozan Mizgîn qui est tombée martyre le 11 mai, ainsi que tous les martyrs de TEV-ÇAND.
 
La musique d’Hozan Mizgîn est une musique révolutionnaire. Ses paroles sont l’expression poétique d’une société et du kurde. Le rythme de sa musique est l’enthousiasme de la révolution, et son action est la représentation de la femme kurde libre. Le camarade Mizgîn est non seulement artiste, elle a été à l’avant-garde de la lutte pour la liberté dans tous les domaines, de la guerre à la politique, au plus haut niveau de responsabilité et de commandement, avec sa personnalité déterminée.
 
« Comme le dit le leader Apo (Öcalan), » l’artiste du peuple est le combattant du peuple, le combattant du peuple est l’artiste du peuple ». Dans cette optique, Hozan Mizgîn a dirigé notre culture et notre art. mouvement depuis le premier jour de la lutte.
 
Ayant réussi à réaliser à la fois la représentation militante de la musique kurde et l’idée de femmes libres, Hozan Mizgîn a réussi à se faire une réalité à la fois avec son art et son combat. Alliant la simplicité de sa vie à sa passion pour la liberté, elle est devenue la voix de la révolution.
 
Les enfants kurdes qui ont grandi avec sa voix, avec l’enthousiasme de cette voix, ont résisté et continuent de résister aux colonialistes dans les quatre parties du Kurdistan, dans la montagne, dans la plaine, dans la ville et dans les prisons. Des centaines de jeunes femmes kurdes sont devenues Mizgîn dans la lutte pour la liberté et les femmes libres sont devenues la marque de la révolution. La croyance en la révolution a été exprimée dans la voix d’Hozan Mizgîn.
 
Elle n’est pas seulement une héroïne au Kurdistan, elle est une héroïne de l’art et une révolutionnaire culturelle qui a réussi à être la voix de toutes les femmes. En la personne de la Martyre Hozan Mizgîn, nous nous souvenons de tous les martyrs de la révolution au Kurdistan et réitérons la promesse de garder leurs souvenirs vivants dans un Kurdistan libre. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici