Le cadavre d’un jeune Kurde trouvé près d’un poste de police à Amed

0
1129
TURQUIE / BAKUR – Le cadavre torturé de Devran Dinç, un jeune Kurde de 21 ans, a été découvert à deux pas d’un poste de police turque, dans le quartier historique d’Amed, une zone interdite au publique et surveillée par des caméras de surveillance des forces de sécurité turques. 
 
Le corps sans vie de Devran Dinç, qui se rendait une fois par semaine à Sur, le quartier historique de Diyarbakır (Amed), qui n’avait pas de cercle d’amis, qui ne faisait que jouer de la tembur et lisait des livres, a été retrouvé à l’intérieur des remparts de Sur, 4 jours après avoir quitté la maison. Le père İsmet Dinç a déclaré que le corps de son fils portait des traces de torture.
 
Devran Dinç, qui a quitté son domicile dans le district de Bağlar à Diyarbakır le 30 avril, n’est pas rentré chez lui ce jour-là. Les recherches de la famille ayant échoué, le corps de Devran a été retrouvé le 4 mai, derrière la porte verrouillée de Kirikkapi des remparts de Sur, près d’un poste de police.
 
La famille dénonce les irrégularités dans le traitement du dossier de leur enfant par la police turque qu’ils avaient contactée dès le premier jours de la disparition de Devran.
 
Via l’agence Mezopotamya
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici