Les soldats turcs détruisent les tombes des combattants kurdes

0
741
TURQUIE / BAKUR – De nombreuses tombes des combattants kurdes ont été détruites dans des villages de la province de Bingöl.
 
La campagne de destructions des tombes des combattant.e.s kurdes tombé.e.s au combat s’intensifie encore plus dans le Kurdistan du Nord. Après l’augmentation importante des destructions systématiques en avril dans les provinces de Van et Amed (Diyarbakir), les mêmes actes se sont maintenant étendus à d’autres régions. Un grand nombre de tombes de guérilleros ont été détruites dans les cimetières de la province de Bingöl.
 
La tombe de la combattante Sevda Serinyel est également touchée par la campagne de destruction. La combattante de l’Armée populaire de libération (Halkın Kurtuluş Ordusu, HKO), la branche armée du Parti communiste maoïste (MKP), est morte en août 2017 dans le district Ovacık dans la province de Dersim lors d’affrontements avec des unités opérationnelles turques. Sa dépouille est enterrée dans le cimetière du village de Karer, dans le district Adaklı.
 
La famille de Serinyel a été appelée et convoquée au poste militaire le 14 avril. Le commandant de l’avant-poste a ordonné à la famille qui a posé cette pierre tombale et écrit les inscriptions dessus d’enlever la pierre tombale. La famille a rejeté cet ordre, disant que l’inscription sur la pierre tombale ne constituai pas un crime.
 
Après cela, les soldats turcs ont profané la tombe de Serinyel et enlevé les inscriptions « Mercan » et « Nous sommes morts pour vivre ».
 
Après l’incident, les soldats ont appelé la famille à plusieurs reprises, faisant pression sur elle pour qu’elle retire la photo sur la pierre tombale. Les membres de la famille de Serinyel ont alors commencé à surveiller le cimetière pour éviter une autre attaque.
 
D’autre part, des soldats turcs ont profané des tombes de guérilleros du HPG (branche armée du PKK) dans les villages de Gözeler (İbrahiman), Karer et 9 autres villages habités par des Kurdes alévis. Les soldats ont alors appelé les familles et leur ont dit d’ « enlever les pierres brisées ».

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici