Free Nudem Durak ou les faux amis des Kurdes

0
615
Désolées les confiné-e-s du coronavirus, mais nous sommes amenées à demander des excuses publiques de NAZ OKE et DANIEL FLEURY après leurs attaques publiques et privées visant le collectif de femmes de KURDISTAN AU FÉMININ depuis 3 ans ! Depuis trois ans, nous avons essayé de mettre fin à ces attaques abjectes qui tantôt nous traitaient de « débiles devant commenter le golf au féminin », tantôt des personnes d’extrême-droite française ou des communistes « staliniennes » qui ne seraient ni kurdes ni femmes… etc… mettant en doute notre légitimité à parler des Kurdes…
 
On ne crache pas sur la mémoire du peuple kurde qui lutte pour exister depuis plus de cent ans, et ce, malgré d’innombrables génocides/massacres, déportations… en s’en prenant à des femmes kurdes réfugiées menacées par les renseignements turcs (MIT) en public et en privé. On a échappé aux massacres de l’Etat turc et on sait que nos jours sont comptés, alors, on va pas se laisser dévorer par des manipulateurs qui ne reculent devant rien et qui ne savent pas ce que veut dire le mot « éthique ». Ils nous doivent du respect, à nous les Kurdes et ces innombrables internationalistes qui soutiennent la cause kurde, soit en étant au front, soit depuis leurs pays en militant de manière pacifique ! 

La page Kurdistan au féminin existe depuis plus de 4 ans maintenant (même si Facebook l’a supprimée une première fois il y a 2 ans, suite aux signalements des fachos turcs).

 
Kurdistan au féminin (KAF) est une page créée par une réfugiée kurde voulant faire entendre la voix féminine kurde qui manquait sur les réseaux sociaux francophones alors qu’on était en pleine guerre du Rojava où les forces kurdes infligeaient des défaites cuisantes à DAECH / ISIS à Kobanê et ailleurs dans une Syrie à feu et à sang…
 
Au fil du temps, d’autres femmes, dont des militantes kurdes, ont rejoint la page qui a fait boule de neige auprès du public. Mais, nous n’avons pas eu que des ami-e-s sur les réseaux sociaux. En plus des fachos turcs qui ne voulaient surtout pas que le monde sache l’enfer que la Turquie fait vivre aux Kurdes depuis un siècle, on a aussi eu affaire à un couple franco-turc gérant un site/page axé sur la Turquie mais qui parle également des Kurdes.
 
Naïves que nous étions, nous pensions avoir affaire à des amis. On les a fait entrer dans nos groupes kurdes etc. Mais depuis, nous payons le prix de notre erreur fatale. Alors, aujourd’hui, tandis que nous luttons contre le coronavirus et devons relayer toutes les horreurs vécues dans les quatre parties du Kurdistan, nous sommes amenées à porter à la connaissance du public cette affaire abjecte car nos abonné-e-s ne comprennent pas toujours pourquoi Kurdistan au féminin ne s’allie pas aux « campagnes » de ce duo ayant pour sujet des artistes ou journalistes kurdes.

Le dernier exemple en date est la création de la page Free Nudem Durak (FND) par ce duo franco-turc. De quoi s’agit-il ? La page FND est censée être un comité de soutien qui ferait entendre la voix de la chanteuse kurde Nudem Durak emprisonnée en Turquie depuis 5 ans pour avoir chanté en kurde. Or, il y a déjà la page « Song for Nudem«  dédiée à Nudem. Mais non, il fallait qu’ils s’approprient tout ce qui concerne les Kurdes, parlent à notre place et qu’ils se fassent passer pour nos sauveurs ! Et nos abonné-e-s nous demandent pourquoi nous ne sommes pas à l’origine de cette campagne… Mais nous n’avons pas une seule Nudem mais plusieurs dizaines de milliers de Nudem Durak, Selahattin Demirtas, Gultan Kisanak qui sont dans les prison turques et nous passons notre temps à en parler sur les réseaux sociaux, et ce, au risque de notre vie car les renseignements turcs veulent notre peau ! 

Il y a environs deux ans, après des calomnies publiques nous visant publiées par ce duo manipulateur et leurs démarches pour nous dénigrer auprès de certaines personnes qui s’intéressent à la question kurde, nous avions contacté quelques militantes kurdes afin qu’elles mettent fin à ces attaques injustifiées. On n’est pas obligé d’apprécier tout le monde, même si ce sont des femmes kurdes.

Voici le commentaire de Daniel Fleury d’il y a 3 ans, après la publication d’un poste Facebook concernant les bombardements du régime sur Alep qu’une sympathisante de France Insoumise nous avait envoyé (avec leurs dizaines de faux comptes, ils auraient pu nous contacter. Mais non, c’était un prétexte pour nous dénigrer auprès de nos abonnés car on avait décidé de ne plus les relayer sur notre page (vengeance, vengeance…) : 

On pensait l’affaire close, du moins publiquement, même si régulièrement des personnes nous contactaient en privé pour nous dire que ce duo continuait à nous calomnier à la moindre occasion. On leur répondait que les chiens aboyaient et le caravane passait…

Quelques exemples de messages qu’on a reçus (l’auteur du message suivant a donné son accord pour qu’on ne cache pas son identité) :

Admirez le nombre de faux comptes Facebook qu’ils utilisent, en se moquant de leur public (notamment le compte de Mamie Eyan qui est sensé être une dame âgée vivant à Istanbul…)

Mais non, cela ne leur suffisait plus. Il fallait qu’ils viennent agresser directement des femmes kurdes. En effet, ce type qui n’a jamais quitté son patelin et qui n’a jamais mis le pied au Kurdistan venaient faire la leçon à une jeune femme kurde qui avait eu le malheur de dénoncer cette image sexiste qu’ils avaient publiée sur leur site.

Admirez ses perles adressées à cette jeune femme kurde le 8 novembre 2019 :

Et voici son attaque visant KAF publiée sur son mur :

 

C’est pourquoi, nous avons écrit un courriel officiel au Conseil démocratique kurde en France et ainsi qu’au Mouvement des femmes kurdes pour qu’ils interviennent afin que cesse cette affaire qui ne fait que du mal à la cause kurde. Une responsable kurde nous a dit qu’elles allaient contacter toutes les personnes impliquées dans cette affaire et que nous pouvions vaquer tranquillement à nos occupations : Informer le public sur la question kurde. C’est ce que nous faisons…

Que faire ?

Ignorez ces Kémalistes/Orientalistes, misogynes qui se comportent comme des parasites, se nourrissant de la cause kurde plutôt que des camarades de lutte ayant des idéaux pour lesquels ils seraient prêts à donner leur vie, et ils cesseront de gâcher notre vie. Sinon, si vous voulez vraiment aider les Kurdes, relayez les informations que nous apportons à votre connaissance. Quand aux campagnes de dons d’argent pour les Kurdes, il y a plusieurs ONG kurdes, dont le Roja Sor – Soleil Rouge, Heyva Sor et des centaines d’associations kurdes à travers toute l’Europe, que les chats de Kedistan mangent des souris plutôt que des croquettes indigestes ! (Pour les amis des animaux, nous sommes contre la souffrance animale et contre l’exploitation des animaux par l’homme.)

Ah, une dernière chose, être ami des Kurdes ne donne droit à personne de nous prendre de haut, ni à être condescendant avec nous. Si vous attendez de nous qu’on se prosterne devant vous car vous soutenez ou militez pour la cause kurde, c’est que vous avez un problème de narcissisme à régler d’urgence et ne venez pas nous faire la leçon : on écoutera seulement vos critiques et conseils bienveillants. Nous sommes des personnes en chair et en os, avec nos défauts et qualités et surtout avec nos blessures béantes qui saignent de partout et qui parlent souvent à la place de nos cerveaux…

Amicalement.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici