Pas de justice pour Roboski signifie pas de justice pour la Turquie

0
140
ANKARA – L’initiative Justice pour Roboski a tenu une conférence de presse au bureau d’Ankara de l’Association des droits de l’Homme (IHD) pour marquer le 99e mois depuis le massacre de 34 civils kurdes, dont 19 enfants, à Roboski, le 28 décembre 2011.
 
L’initiative a déclaré : « Pas de justice pour Roboski signifie pas de justice pour la Turquie. »
 
L’action mensuelle tenue devant le bâtiment de la succursale a eu lieu à l’intérieur du bâtiment en raison de l’épidémie de coronavirus.
 
 
Tanju Gündüzalp a lu la déclaration au nom de l’Initiative. « Le monde se réveille chaque jour avec un nouveau problème, de nouvelles tragédies humaines. La plupart sont des guerres créées par l’homme, des massacres, la pauvreté. Aujourd’hui, l’humanité passe un nouveau test. »
 
Gündüzalp a déclaré que l’État turc n’avait pas tiré de leçons malgré les maladies épidémiques et les décès passés. « Pour voir comment un pays est gouverné, il faut aussi voir comment les gens meurent dans ce pays. Malheureusement, notre pays a été témoin de nombreux massacres, mais la justice n’a pas été rendue ».
 
Notant que 8 ans se sont écoulés depuis le massacre de Roboski, Gündüzalp a déclaré: « Nous appelons le gouvernement à protéger les sociétés contre l’épidémie [Covid-19] qui menace l’humanité et détruit des milliers de vies ».

Le communiqué a ajouté: « Pas de justice pour Roboski signifie pas de justice pour la Turquie. Le chemin de la paix et de la justice dans ce pays passera sûrement par Roboski. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici