ALLEMAGNE. Action « Liberté d’art et d’expression » de Zehra Dogan

0
269

WIESBADEN – Un événement intitulé « Liberté d’art et d’expression » a été organisé avec l’artiste kurde Zehra Dogan pour répondre aux politiques racistes des États turc et allemand.

Un événement intitulé « Liberté d’art et d’expression » a été organisé au musée de Wiesbaden Künstlerische Leitung Nassauischer Kunstverein Wiesbaden, qui accueille une exposition de la peintre kurde Zehra Doğan.

 

Zehra Doğan a présenté une performance sur la place publique qui consister à marcher pieds nus, portant une robe blanche sur laquelle elle a écrit les noms des femmes assassinées lors des attaques génocidaires de l’Etat turc dans plusieurs villes kurdes, dont Nusaybin, entre 2015 et 2016.

Doğan, qui a coupé et cousu le tissu blanc avec les noms des femmes assassinées, puis a marché pieds nus sur le drapeau. « Ce drapeau est le drapeau de la résistance ». – Elle a déclaré : « Les chars qui nous ont tués sont de fabrication allemande. L’État allemand doit répondre de ce massacre, ce drapeau n’est pas seulement ébranlé contre l’État turc, mais aussi contre l’État allemand. Le peuple allemand ne doit pas garder le silence à ce sujet ».

La représentation a également condamné l’attaque raciste dans laquelle 9 personnes sont mortes à Hanau et a envoyé le message suivant : « Le drapeau blanc des femmes est agité contre les racistes ».

 

Après la représentation, un concert a été donné par Mikail Aslan et Cemil Koçgiri au musée. L’artiste Ferhat Tunç a assisté à l’événement.

Après le concert, une réunion sur l’art et la liberté d’expression a eu lieu. La réunion a été animée par la coordinatrice du musée Elke Guruhn, et a vu la participation du premier président de l’Association des journalistes de Hesse, Knud Zilian, du représentant du Land de Westphalie du Nord-Ouest Bernhard von Grünberg, et de la journaliste et artiste Zehra Doğan.

Doğan a déclaré : « Il y avait 5 Kurdes parmi les morts du massacre de Hanau. Ils ont été tués par des personnes racistes et fascistes de ce pays. Est-ce cela pays libre ? »

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici