GRÈCE – Une femme kurde tuée par son mari dans un poste de police abritant des réfugiés

0
362
LAVRIO / FÉMINICIDE – Une femme kurde a été assassinée à l’étage supérieur du poste de police de Lavrio, en Grèce, utilisée pour héberger des réfugiés. Evin Ekrem Ali (35 ans), une réfugiée kurde du Rojava, a été poignardée mortellement par son mari Behzat Ali.
 
Le meurtre a eu lieu hier soir. Le meurtrier s’est enfui après avoir tué sa femme et ce sont les enfants d’Evin Ekrem Ali qui ont découvert le meurtre. Les autorités du camp où vivaient les réfugiés kurdes de Lavrio ont signalé l’incident à la police tandis que les réfugiés kurdes ont arpenté les rues de la ville pour attraper le tueur.
 
Le meurtrier n’a été arrêté que trois heures après le meurtre après des perquisitions effectuées par des réfugiés kurdes et des policiers.
 
On a appris qu’Evin Ekrem Ali, de Qamishlo, est venu en Grèce avec sa famille il y a environ 2 ans. Elle avait 4 enfants.
 
Réaction des institutions kurdes
 
Le centre culturel du Kurdistan d’Athènes et le comité du camp de Lavrio ont condamné le meurtre d’Evin Ekrem Ali dans un communiqué: « Lavrio Camp est reconnu par tout le peuple grec depuis des années en raison de sa vie façonnée par un paradigme démocratique, écologique et libertaire pour les femmes. Il est inacceptable de refléter le meurtre, comme le font certains médias, accusant le type de paradigme établi dans le camp. Il y a d’autres objectifs politiques derrière cette nouvelle. Nous continuerons de lutter contre les meurtres de femmes à Lavrio et partout ailleurs. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici