ROJAVA. Des membres de DAECH recyclés par la Turquie

0
589
SYRIE / ROJAVA – Des membres de l’Etat islamique ont participé à l’occupation de Serêkaniyê et Girê Spî sous le drapeau turc et en portant l’uniforme de la soi-disant Armée nationale syrienne (ANS / SNA). Aujourd’hui, ils ne jugent plus nécessaire de cacher leur identité.
 
Depuis 2016, la Turquie, membre de l’OTAN, a recyclé des membres de l’État islamique (EI) dans l’Armée syrienne libre (ASL). Lorsque l’opération d’occupation de la région de Shehba, dans le nord de la Syrie, a été lancée depuis Jarablus le 24 août 2016, de nombreux djihadistes de l’Etat islamique de Jarablus, Akhtarin, Mare et Azaz ont coupé leurs cheveux et leur barbe et ont mis des uniformes de l’ASL contrôlée par l’État turc. Au cours de l’offensive des Forces démocratiques syriennes (FDS) pour libérer Raqqa et Deir ez-Zor, des dizaines de milliers de membres de l’Etat islamique se sont rendus en Turquie et dans les territoires occupés par la Turquie dans le nord-est de la Syrie. Ces djihadistes ont également été placés dans les rangs de l’ASL par l’État turc. Lorsque l’occupation d’Afrin a commencé le 20 janvier 2018, les islamistes de l’ASL ne jugeaient plus nécessaire de se camoufler en coupant leur barbe.
 
Certains des membres de l’Etat islamique participant à l’opération d’occupation à Serêkaniyê (Ras al-Ain) et Girê Spî (Tal Abyad) lancée par l’État turc le 9 octobre dans les rangs de l’Armée nationale syrienne (SNA) n’estime plus que le camouflage soit nécessaire. Bien que les services secrets turcs (MIT) les aient avertis à plusieurs reprises, les djihadistes de l’ASL et de la SNA partagent avec enthousiasme leurs photos d’eux quand ils étaient dans les rangs de l’État islamique et diffusent de la propagande pour l’Etat islamique sur les réseaux sociaux.
 
Voici les informations de certains des membres de l’Etat islamique qui ont participé à l’occupation d’Afrin et de Serêkaniyê sous l’uniforme de l’ASL ou de la SNA (images en bas du texte) :
 
Ahmed Abud: L’homme de 33 ans est connu sous le nom d’Abou Shihab. Il appartient à la tribu al-Khalahi et vient de Mayadin à Deir ez-Zor. En 2014, il a rejoint DAECH / ISIS à Mayadin. Il y a deux ans, il a rejoint les territoires occupés par la Turquie à Shehba et a rejoint la milice Jaysh al-Sharqiya, qui est composé presque entièrement de membres de l’Etat islamique. Il a participé à l’opération d’occupation turque à Afrin et a été particulièrement actif dans les combats à Jindires. Récemmment, il a participé à l’occupation de Serêkaniyê et Girê Spî et a été nommé par l’État turc au commandement général des unités de Jaysh al-Sharqiya stationnées dans les deux villes.
 
Abu Ahmed al-Khureshi: L’islamiste appartenant à la tribu Qaraani et vient du village al-Quriyah à Deir ez-Zor. Dans le SNA, il est connu sous le nom d’Abu Jasim, alors qu’il s’appelait Abu Ahmed al-Khureshi dans l’Etat islamique. Il est marié et a trois enfants. Au début de la guerre civile syrienne, il rejoint le bataillon Faruk. Lorsque l’État islamique est apparu dans la région, il est devenu membre et a travaillé comme instructeur militaire pour l’État islamique à al-Baraka à Hesekê. Son émir à cette époque était Abu Jandal al-Belchiki. Plus tard, il est lui-même devenu l’émir militaire de plusieurs postes de contrôle routier de l’Etat islamique. Pendant son séjour à Deir ez-Zor et Alep, il a participé à toutes les opérations de combat.
 
En 2017, al-Khureshi s’est déplacé vers les territoires occupés par la Turquie à Shehba grâce à la médiation du service de renseignement militaire de l’Etat islamique. Son cousin était l’émir de la milice Isud al-Sharqiye à Idlib. Il a lui-même rejoint ce groupe, a participé activement à l’occupation de Serêkaniyê et continue d’y rester. Abu Ahmed al-Khureshi utilise un compte Facebook appelé Anas Khalil, où il a également partagé des photos de son temps au sein de l’Etat islamique.
 
Mihammed al-Debas:Ce djihadiste est né en 1988 et vient du quartier d’al-Katif dans le quartier d’al-Bukemal à Deir ez-Zor. Avant le début de la guerre civile syrienne, il avait gagné sa vie en tant que marchand de légumes. En 2013, il a rejoint le front Al-Nusra à al-Bukemal. Lorsque Deir ez-Zor est tombé sous le règne de l ‘ »État islamique », al-Debas a rejoint l’EI et a déménagé à Idlib six mois plus tard. Là, il a rejoint al-Nusra à nouveau. En 2015, il s’est rendu en Turquie sous l’égide du commandant d’Al-Nusra Xizhil et est revenu de là à Idlib. En 2015, il a participé à un entraînement militaire en Jordanie et, après son retour, a rejoint un groupe contrôlé par l’État turc. Avec ce groupe, il a participé à l’occupation d’Afrin. Il a participé à l’invasion de Serêkaniyê et Girê Spî dans les rangs de la Brigade du Sultan Murad mise en place par les services secrets turcs.
 
Ahmed Adnan al-Rahwmi: Le djihadiste est né à al-Bukemal à Deir ez-Zor en 1998 et y était travailleur de la construction. Il a rejoint l’EI en 2014. Dans les rangs de l’Etat islamique, il a été accusé de vol et s’est enfui avec sa famille en Turquie à la fin de 2014. Lorsque l’Etat turc a mis en place des unités « Bouclier de l’Euphrate » en Turquie pour l’opération d’occupation en Turquie. Shehba, il les a rejoints là-bas. Il a participé à l’occupation d’Afrin en 2018 et à l’invasion de Girê Spî et Serêkaniyê en tant que membre de la Brigade du Sultan Murad en octobre 2019.
 
Suud Ghayeb al-Rakkad: l’islamiste du village de Na’ur près de Til Kocher dans la région de Dêrik est connu sous le nom de Selil Shammar al-Shammari et utilise ce nom sur Facebook. Il appartient à la tribu Shammar. Il a rejoint l’ASL à Til Kocher au début de la guerre civile syrienne et est devenu membre de l’Etat islamique au début de 2014. Il était commandant militaire de l’Etat islamique à Hol. Après environ un an, il est allé en Turquie. Là, il a rejoint les unités « Bouclier Euphrate » de la FSA. En 2018, il a participé à l’invasion d’Afrin. Il a participé activement à l’invasion de Serêkaniyê, qui a commencé le 9 octobre, en tant que membre de l’Ahrar al-Sharqiya. Son frère Faysal Ghayip al-Rakkad est également membre de cette milice. Il se trouve actuellement à Mabruka.
 
Ahmed Abu Qutada: Ce djihadiste vient du district de Saliya de Deir ez-Zor et était actif au sein de Daech en 2017. Il est maintenant membre d’Ahrar al-Sharqiya, qui est contrôlé par l’État turc, et a été reconnu dans une vidéo publiée par lui-même lors de l’attaque d’occupation de Siluk, près de Girê Spî.
 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici